RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Ukraine: des forces russes continuent d'affluer aux frontières, selon Washington

09 févr. 2022 à 22:43Temps de lecture2 min
Par Belga

Les Etats-Unis ont affirmé mercredi que la Russie continuait de renforcer son dispositif militaire aux frontières de l'Ukraine, au moment où la France affirme avoir des gages du Kremlin pour qu'il n'y ait pas d'"escalade" supplémentaire.

"Nous avons continué à observer, y compris ces dernières 24 heures, des capacités supplémentaires affluer d'autres régions de la Russie vers la frontière avec l'Ukraine et le Bélarus", a déclaré le porte-parole du Pentagone, John Kirby, au cours d'un point de presse.

"Nous ne donnerons pas de chiffres spécifiques mais ils continuent d'augmenter", a-t-il ajouté, faisant état d'un total de "plus de 100.000" hommes désormais présents.

"Nous voyons aussi des signes que d'autres groupes tactiques sont en chemin", a poursuivi le porte-parole du ministère américain de la Défense.

Le président russe Vladimir Poutine "continue de renforcer ses capacités" militaires, a-t-il souligné. "Chaque jour il se donne plus d'options, chaque jour il renforce ses capacités, chaque jour il continue de déstabiliser ce qui est déjà une situation très tendue".

Le porte-parole a rappelé que les Etats-Unis n'avaient pas l'intention de mener de quelconques opérations en Ukraine, pays non membre de l'Otan, alors que les premiers des 3000 soldats américains envoyés pour "rassurer" les alliés du flanc Est de l'Otan ont commencé à se déployer en Pologne et Roumanie.

Ils pourraient éventuellement participer à des opérations d'assistance si des ressortissants américains résidant en Ukraine devaient affluer dans ces pays en cas d'invasion russe, mais cela ne devrait pas être nécessaire, a noté M. Kirby.

Les Etats-Unis ont prévenu depuis plusieurs semaines qu'ils n'avaient pas l'intention d'évacuer militairement les Américains d'Ukraine comme ils l'ont fait à Kaboul l'été dernier. 

Washington accuse Moscou de préparer une potentielle invasion à grande échelle de l'Ukraine à très court terme, même si les responsables américains estiment que Vladimir Poutine n'a pas encore pris la décision de passer ou non à l'offensive.

Le chef de l'Etat français a rencontré lundi le président russe Vladimir Poutine à Moscou, puis son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky mardi à Kiev.

Emmanuel Macron a assuré avoir reçu des gages du président russe pour qu'il n'y ait pas d'"escalade" supplémentaire, et Paris affirme que cette visite a permis d'"avancer" pour apaiser la situation.

 

Sur le même sujet

Entretien téléphonique entre les dirigeants occidentaux sur la situation en Ukraine

Monde

Ukraine : les efforts diplomatiques s'enlisent, malgré le risque de guerre

Monde

Articles recommandés pour vous