RTBFPasser au contenu

Monde

UE: les gens du voyage, un mode de vie à part

UE: les gens du voyage, un mode de vie à part
04 août 2010 à 14:411 min
Par RTBF

Plusieurs pays au rang desquels la France ou l'Italie demandent à la commission européenne qu'elle agisse face à la dégradation de la situation des Roms et aux actes de délinquance qui leur sont attribués.

Le secrétaire d'Etat français aux affaires européennes a appelé tous les Etats membres et singulièrement les pays d'origine des Roms comme la Roumanie, la Slovaquie ou la Bulgarie à se mobiliser pour leur insertion. Pour Pierre Lellouche, le devoir d'intégration est d'abord celui du pays d'origine.

En Belgique, la situation n'est pas la même qu'en France. A Dour, par exemple, la cohabitation avec les gens du voyage est plutôt bonne comme viennent de le rappeler les autorités locales.

Quoi qu'il en soit, les citoyens européens, quels qu'ils soient, ont le droit de circuler en Europe. Le porte-parole de la commission Michele Cercone l'a rappelé.

" Chaque citoyen européen a exactement les mêmes droits, partout dans l'Union européenne. A côté de ça, bien évidemment, il y eu moyen, dans les dernières années, de réfléchir sur des mesures, sur des financements, sur des actions, qui visent à améliorer l'intégration de certaines population ou certaines provenances ethniques, à l'intérieur de l'Union européenne. Mais au sens de la directive, il n'y a pas de différence, entre les citoyens européens."

Tout citoyen européen a donc le droit de circuler librement sur le territoire de l'UE mais il s'agit d'une liberté sous condition. Il doit disposer de ressources suffisantes et ne pas menacer la sécurité des Etats membres. Ensuite, ajoute la Commission européenne, les Etats doivent examiner la situation au cas par cas.  Une certitude : au regard de la législation européenne, ils ne peuvent pas expulser une personne en raison de son appartenance à un groupe ethnique.

 

Africa Gordillo

 

Articles recommandés pour vous