Belgique D3 Prom

U23 dans les séries nationales : on se reverra mercredi 1 juin !

© © Tous droits réservés

23 mai 2022 à 17:19Temps de lecture3 min
Par Philippe Bughin

L’accord pour faire jouer des équipes pros U23 dans les championnats de D1B, Nat 1 et D2 dès la prochaine saison n’a pas été signé ce lundi. Les Pros veulent encore peaufiner certains points. Tout le monde se reverra mercredi 1 juin prochain.

Ce lundi, la Ligue Pro, l’ACFF et la V.V. (Vlaamse Voetbal) n’ont toujours pas ratifié l’accord permettant aux clubs pros d’inscrire dès le prochain championnat leur équipe U23 dans les compétitions de D1B, Nat 1 ainsi que D2 acff et D2 VV.
Quelques membres de la Ligue pro ont amené de nouvelles idées qui seront rediscutées d’ici la prochaine réunion prévue le mercredi 1 juin dans l’après-midi.

Il s’agit en effet et par exemple de préciser au mieux les modalités de passage d’une équipe A à celle des U23 et vice versa, de s’aligner pour les montées et descentes sur une éventuelle décision de la D1A de passer à un championnat à 16 ou 18 équipes dans deux saisons et/ou de confirmer les montants alloués par les pros.

Dans la foulée, il restera au Législatif et donc le comité supérieur de l’Union Belge à suivre le mouvement et couler dans le règlement la nouvelle orientation. Mais pas nécessairement lors de la réunion de la saison 2021-2022 le lundi 13 juin prochain, mais lors d’une séance exceptionnelle à programmer avant le 30 juin prochain.

Le 13 juin, il est par ailleurs acquis que le Comité supérieur se penchera sur la demande des Pros de conserver les cinq changements de joueurs en cours de match, tandis qu’on s’orienterait vers quatre ou trois changements chez les Amateurs.
Mais revenons au pré-accord trouvé entre les Pros et les Amateurs pour la venue d’équipe U23 dans les compétitions. Vers quoi se dirigerait-on ?
Dès 2022-2023, quatre équipes U23 viendraient s’ajouter aux huit déjà inscrites pour disputer le championnat de D1B. Ces quatre équipes ont terminé aux quatre premières places du championnat U21 cette saison. Il s’agit de, dans l’ordre de ce classement Genk, Anderlecht, le FC Bruges et le Standard de Liège. Dans le premier accord qui avait été conclu sous l’ère Peter Croonen-Pierre François, chaque club pro envoyant une équipe U23 dans le championnat de D1B était partant pour apporter 1,3 million aux autres de la série.

Samba Diawara est pressenti comme coach des U23 au Sporting de Charleroi
Samba Diawara est pressenti comme coach des U23 au Sporting de Charleroi © Tous droits réservés

Cette fois, à la suite à l’intervention du président d’Anderlecht, Wouter Vandenhaute, l’accord financier, qui reste appréciable serait revu à la baisse.
En clair, Genk, Anderlecht, le FC Bruges et le Standard de Liège déposeraient chacun 1 million d’€ dans la corbeille et l’ensemble serait réparti à parts égales entre les huit autres clubs de la D1B.
Entre autres formations, le RWDM, Virton - qui s’est sauvé grâce à la rétrogradation de Mouscron qui a perdu sa licence pro -  mais aussi peut-être le RFC Liège devraient bénéficier d’un montant de 500.000 € pour l’arrivée de U23 dans la série.

En mai 2023, le premier classé montera directement en D1A, le second se retrouvant engagé dans un barrage avec le dernier de l’élite pro tandis que le dernier de D1B basculera en Nationale 1, avant que cela ne soit trois si la D1A passe à 16 clubs.
Bien entendu, aucune des équipes U23 ne pourra monter en D1A.

En nationale 1, les quinze équipes actuelles devraient donc bel et bien être rejointes par quatre autres U23. Il s’agirait de Gand, le Sporting de Charleroi, OHL et le Cercle de Bruges, Saint-Trond, le sixième classé en U21 n’ayant pas souhaité inscrire une équipe U23 en championnat.  Dans ce cas-ci, les quatre formations U23 déposeraient 125.000 € sur la table, à répartir entre les 15 autres équipes, soit un peu plus de 33.333,3 € pour les Francophones comme l’Olympic de Charleroi La Louvière, Visé et le RFB, ainsi que le reste des équipes flamandes.

Au bout de ce championnat-là, comme écrit par le passé, il y aurait trois montants de Nationale 1 vers la D1B, tandis que à l’autre bout du classement, les trois derniers fileraient en D2 acff ou VV et le 12eme sera barragiste. Enfin, en D2 acff, ce sont les U23 de Seraing ou de Virton et de l’Union Saint Gilloise qui viendraient rejoindre les seize voire même dix-sept équipes (Mouscron ?) inscrites par ailleurs dans cette division. Les Pros devraient déposer chacun 100.000 € pour inscrire leur U23 dans cette série.  Les dix-sept autres équipes pourraient donc se partager le total soit près de 11.765 €.

Dans ces D2 acff à 19, comme déjà écrit ces derniers jours, il semble que pour ne pas allonger le calendrier, le tour final de fin de saison ne soit pas nécessairement organisé. Le premier monterait en Nat 1 s’il a la licence et le deuxième serait directement qualifié pour ce tour final.
Comme cette saison, au départ, les trois derniers descendront en D3 acff.

Pour l’heure, la D3 acff n’est pas concernée pas la présence de U23 dans sa série. Mais comme le projet U23 sera à l’essai durant deux saisons, si les U23 de Seraing, Virton ou de l’Union figurent parmi les descendants de D2 acff, il(s) devra(ient) alors verser 75.000 € de prime de bienvenue pour s’inscrire dans le championnat de D3 acff en 2023-2024.

 

Articles recommandés pour vous