RTBFPasser au contenu

Societe

Tuerie de Liège: Nordine Amrani a-t-il bénéficié à tort d'une libération?

Tuerie de Liège: Nordine Amrani a-t-il bénéficié à tort d'une libération?
27 juin 2014 à 15:461 min
Par Thomas Nagant

Aujourd'hui l'enquête sur cette fusillade est clôturée. On attend le réquisitoire qui devrait conclure à l'extinction des poursuites.
Mais les familles des victimes envisagent de déposer plainte contre l'Etat Belge. Selon elles, on peut épingler dans ce dossier plusieurs manquements notamment dans la surveillance de la libération conditionnelle de Nordine Amrani.
Nos collègues de l'émission "Devoir d'Enquête" se sont procuré des images exclusives, tournées en prison. Des images interpellantes prises avec un GSM à la prison de Marneffe où l'on découvre Nordine Amrani, quelques jours avant se remise en liberté, "annonçant" qu'on allait bientôt parler de lui.

Nous sommes au Centre de détention de Marneffe, un centre semi-ouvert où alcool, stupéfiants et gsm sont clairement interdits. Mais Nordine Amrani filmé par un co-détenu se contrefiche de ces interdictions. L'homme qui, à ce moment précis, espère pouvoir profiter d'une libération conditionnelle tient des propos interpellants, qu'il répètera à trois reprises le lendemain dans un tout autre contexte.

Ces images confortent les familles dans leur intention de déposer plainte contre l'Etat belge pour différents manquements dans cette affaire. Au mois de septembre, le Parquet de Liège devrait officialiser son réquisitoire, conclure à la seule responsabilité de Nordine Amrani et donc à l'extinction des poursuites.

Quant aux images, la direction de Marneffe, que nos journalistes a jointe, ell dit ne pas comprendre comment cette situation a été possible. Les gardiens sont pourtant très présents, nous dit-on et les détenus au courant qu' à la moindre incartade, ils sont renvoyés dans des centres de détention classiques.

Y a-t-il eu dès lors une faille dans le processus de libération conditionnelle dont l'homme avait bénéficié quelques temps avant son passage à l'acte ? N'aurait-il pas fallu anticiper les éventuels dérapages de cet homme après sa libération conditionnelle ? La question est à tout le moins posée.

Nos collègues de Devoir d'enquête reviendront dans une prochaine émission sur ces images.

RTBF

Les images nouvelles images de Nordine Amrani, le tueur de Liège

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous