RTBFPasser au contenu

Regions

Tuerie de Liège: la chambre du conseil rendra son ordonnance le 21 novembre

Tuerie de Liège: la chambre du conseil rendra son ordonnance le 21 novembre
13 nov. 2014 à 14:491 min
Par Caroline Adam

C'était il y a presque 3 ans, le 13 décembre 2011. Nordine Amrani montait sur le toit d'un snack, place St Lambert à Liège,  pour tirer et lancer des grenades, avant de se suicider. Bilan: 6 morts et 147 blessés. Aujourd'hui, l'enquête est bouclée, le tireur est mort, il n'avait pas de complice.

Cet après midi, comme on s'y attendait, le parquet a dressé un réquisitoire de non-lieu. Pour le Ministère public, l'action publique est éteinte. L'ordonnance sera rendue vendredi prochain, le 21 novembre.

Il y avait foule à l'audience cet après-midi: une dizaine d'avocats, une centaine de personnes dont les parties civiles et plusieurs victimes.

Pour eux, cette affaire est loin d'être terminée et plusieurs familles ne souhaitent pas en rester là. Pour eux, l'Etat est responsable. Amrani était connu de la justice et en liberté conditionnelle. C'est ce que répète, à la sortie de l'audience, Thierry Kremer, le père de Laurent, mort à 20 ans :

le premier sentiment, c'est tout de même la tristesse, qui est omniprésente. Beaucoup d'émotion, car on relate les faits. Même si on a appris à en parler, ça reste toujours très pénible. C'est une paire d'heures qui n'a pas été évidente pour nous tous. Mais je pense que chacun a été dans le même sens, c'est une communion vers cette injustice. D'abord un Pourquoi ? Pouvait-on éviter ?  Eviter comment ? C'est encore cette liberté conditionelle qui revient sur la table, avec des lacunes, des dysfonctionnements. Maintenant, c'est vrai qu'on va intenter une action contre l'Etat. On souhaiterait vraiment que ça n'arrive plus. Je pense qu'on doit aller jusqu'au bout, de manière à ce que ça n'arrive plus. Et peut être serait ce une forme de soulagement

Plusieurs victimes ont en effet introduit une action au civil il y a deux jours. Une action qui vise à pointer les manquements lors du suivi judiciaire d'Amrani, avant la tuerie.

F.Dubois, avec A. Poncelet

Extiction du procès Amrani

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous