RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article audio.

Supers Nanas

"Tu n'es pas courageuse, c'est normal de souffrir" : Héloise Blanchaert, son combat contre l'endométriose

"Tu n'es pas courageuse, c'est normal de souffrir" : Héloise Blanchaert son combat contre l'endométriose

Super Nanas

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Atteinte d'endométriose depuis 11 ans, la chroniqueuse Héloise Blanchaert a profité de la journée du 8 mars pour parler de cette maladie et faire passer un message.

Après des années de recherches et de souffrance, elle a enfin été diagnostiquée à l'âge de 19 ans. Pendant longtemps, les médecins et son entourage ne l'a pas prenait pas au sérieux. De nombreuses douleurs, l'infertilité dans certains cas, des rapports intimes compliqués, l'endommagement d'autres organes, des effets secondaires pénibles. Une maladie qui a également un coût financier. En moyenne 140 euros par mois en soin. 

Aujourd'hui, à travers de nombreux témoignages, cette maladie qui touche 1 femme sur 10 se fait doucement connaitre et reconnaitre. Sur son dernier album, Stromae lui dédie même une chanson "Déclaration". Des personnalités publiques comme Laetitia Milot, Lorie Pester, Emma Roberts, Imany ou encore Whoopi Goldberg ont aussi également décidé d'en parler et de se battre pour la faire connaitre. A l'époque, notre chroniqueuse aurait aimé entendre ces témoignages. "Avant le diagnostique, j'étais persuadée que c'était moi qui avais un problème". La recherche avance petit à petit. L'hôpital Erasme vient d'ouvrir une clinique spécialisée. 

Ecoutez son témoignage ci-dessus

 

Rendez-vous chaque samedi dès 13h sur VivaCité avec nos "Super Nanas" Ophélie Fontana, Sara De Paduwa, Fanny Jandrain et Livia Dushkoff.

Sur le même sujet

Santé en Fédération Wallonie-Bruxelles : une résolution pour une meilleure prise en compte de l’endométriose

Santé & Bien-être

Les nouvelles héroïnes du cinéma

Supers Nanas

Articles recommandés pour vous