RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Truth social, le réseau social de Donald Trump accusé de bannir des abonnés

Le réseau social de Donald Trump, Truth Social, a été lancé en février 2022.
13 juin 2022 à 15:52Temps de lecture2 min
Par AFP

L'ironie est totale. Le réseau social de Donald Trump, Truth Social, prétend être un espace de liberté d'expression, loin de toute discrimination politique. Et pourtant, certains de ses utilisateurs se sont plaints, sur Twitter, d'avoir été bannis pour avoir parlé des audiences du Congrès sur les émeutes du Capitole. Un événement pour lequel bons nombres d'Américains jugent l'ancien président Donald Trump responsable.

Les utilisateurs mécontents se sont tournés vers Twitter pour partager leur colère. "Mon compte Truth Social vient d'être suspendu de façon permanente pour avoir parlé des audiences de la commission du 6 janvier", a publié Travis Allen, un analyste en sécurité de l' information, sur son compte Twitter.

Loading...

Ironie

Sur le réseau social qui a banni Donald Trump en 2021, suite à ses déclarations sur le prétendu vol de l'élection présidentielle américaine, l'ironie est immense. Plusieurs utilisateurs ont également fait part de leurs problèmes rencontrés sur la plateforme. J'ai été suspendu de Truth Social pour avoir posté sur l'audience du 6 janvier hier soir. Donald Trump a peur de la liberté d'expression", a écrit un utilisateur sur Twitter, "Je viens de publier mon premier message sur Truth Social et ils l'ont supprimé. De vrais champions de la liberté d'expression là-bas", a publié "https://twitter.com/newsfromplanet0/status/1535251022309900289" target="_blank">un autre.

Loading...

Les comptes de Donald Trump sur les réseaux sociaux avaient été bloqués suite à ses déclarations remettant en cause la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle américaine. Le Capitole avait alors été attaqué par des sympathisants du président déchu, causant de nombreux blessés et cinq morts. Les auditions pour faire la lumière sur ces violences au Capitole du 6 janvier 2021 ont démarré à Washington après un an d'enquête. Donald Trump est largement mis en cause.

Défi

La discussion s'est enflammée sur Twitter avec des utilisateurs qui se donnent désormais le défi de s'inscrire sur le réseau social de Donald Trump pour voir combien de temps leur compte résistera avant d'être fermé. "Regardez ce que je viens de poster sur Truth Social... en attendant qu'ils me bannissent. #January6thCommitteeHearings", a-t-on pu lire. "J'ai officiellement rejoint truth social pour voir combien de temps il leur faut pour me bannir parce que les conservateurs sont des losers hypocrites. Je vous tiendrai au courant." (ici) ou encore "Je vais faire une petite course rapide pour me faire bannir de Truth Social en postant simplement "6 janvier".

Si Truth Social n'a pas confirmé ces accusations, le règlement du réseau social de Donald Trump stipule bien que la plateforme se réserve le droit de bloquer "toute personne pour quelque raison que ce soit ou sans raison" et supprimer "tout contenu ou information que vous avez publié à tout moment, sans avertissement, à notre seule discrétion." Donald Trump avait pourtant attaqué Twitter en justice pour avoir suspendu son compte en violant le premier amendement sur la liberté d'expression, après les émeutes du Capitole.

Pour le moment, Truth Social n'est accessible que depuis les Etats-Unis. Alors qu'il avait plus de 88 millions d'abonnés, Donald Trump en compte 3,2 millions sur son propre réseau social.

Sur le même sujet

La famille Trump fait ses adieux à Ivana lors de funérailles à New York

Monde

Le réseau social de Donald Trump "Truth Social" a trouvé un hébergeur

Articles recommandés pour vous