RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Trottinettes électriques : de plus en plus de patients arrivent aux urgences selon une étude

28 avr. 2022 à 09:54 - mise à jour 28 avr. 2022 à 10:39Temps de lecture2 min
Par Belga

Dans la plupart des accidents en trottinettes à Bruxelles, le conducteur a 30 ans (moins de 25 ans après 18h00), ne porte pas de casque, est seul en cause, conduit plus alcoolisé en soirée et près d’un sur deux souffrira de lésions cranio-faciales, selon une étude réalisée entre le 1er juin 2019 et le 30 juin 2020 sur 170 patients de plus de 16 ans qui sont passés par les urgences du CHU Saint-Pierre.

 

Le Dr Pierre Youatou Towo, chef de clinique de chirurgie au service des urgences, appelait mercredi à porter un casque, ce qui renvoie les opérateurs à leur responsabilité d’en mettre à disposition.

"De plus en plus de patients arrivaient dans nos urgences pour des accidents en trottinette", a remarqué Pierre Youatou Towo pour justifier de la réalisation de cette étude. "C’est un engin motorisé et non un jeu. Il faut absolument avoir un casque, mais le gros problème est que les gens qui les louent n’ont la plupart du temps pas de casques avec eux. Une chute en trottinette est dangereuse. Ceux qui les débrident pour qu’elles montent à 100 km/h sont criminels".

Plus de la moitié des accidents surviennent en soirée

Près de 84% des participants à l’étude qui ont eu un accident en trottinette (142) étaient seuls en cause, sans tiers impliqués. Par ailleurs, 11 (6,5%) conducteurs transportaient un passager, 4% ont percuté des piétons et 5% sont entrés en collision avec un autre engin (voiture, trottinette ou autres). Les accidents sont survenus à 58% entre 18h00 et 07h00. De plus, 75% des patients avaient loué leur trottinette et la plupart d’entre eux ont été blessés en soirée. A l’inverse, 25% des patients ont eu leur accident avec leur propre trottinette, surtout en journée sur les trajets domicile-travail. Sur les 11 personnes qui portaient un casque, 10 étaient propriétaires de leurs trottinettes. En soirée, aucun patient ne portait de casque et il y avait plus de patients avec des lésions cranio-faciales.

Environ 30% des personnes ayant accepté de prendre part à l’étude étaient alcoolisées, et 12% avaient bu avant 18h00. Deux tiers des patients sont des hommes. L’âge médian des accidentés est de 30 ans. Après 18h00, 72% des patients ont moins de 25 ans. Environ 46% des patients ont été blessés à la tête et au visage, avec des risques importants d’avoir des séquelles esthétiques et fonctionnelles. Il n’y a heureusement eu aucun mort lors de cette étude, mais un patient avec un hématome cérébral a été hospitalisé en soins intensifs. Il était entré en collision avec une autre trottinette. De plus, 23 patients ont été opérés.

Trotinette : d'engin ludique à danger public ?

JT 19h30

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Cent-cinquante trottinettes électriques partagées disponibles à Dinant

Regions

Articles recommandés pour vous