RTBFPasser au contenu
Rechercher

Jupiler Pro League

Troisième titre consécutif pour le Club Bruges, le plus douloureux du triptyque

Le FC Bruges a remporté son 18e titre de champion de Belgique, ce dimanche au Bosuil, sans doute un des plus compliqués. Cela dit, les chiffres prouvent que les Blauw en Zwart, ont toujours répondu présents dans les moments clés. Et c'est ça, qui a fait la différence, au décompte final. 

Le Club sur 3 tableaux, sauve sa saison avec le championnat

Le Club de Philippe Clément avait entamé la saison avec de grosses ambitions. Le but étant de viser le doublé Coupe-Championnat et vivre un printemps européen. 

Au final, le Club a terminé dernier de sa poule en Champions League (derrière Manchester City, le PSG et Leipzig), mettant fin à son parcours européen en décembre. Un bilan sportif en demi teinte, mais une manne financière qui permet aux Brugeois de voir l'avenir sereinement. 

Autre bilan décevant, les Brugeois ont été éliminés en demi finale de la Coupe par la Gantoise. Ils ont finalement dû tout miser sur le championnat, avec succès. 

Premier acte sous l'ère Clement

Le début de saison, sous les ordres de Philippe Clément, est en dent de scie. Comme si celui qui avait offert deux titres à Bruges avait déjà la tête ailleurs. L'équipe perd beaucoup de points, pendant ce temps là l'Union prend la poudre d'escampette.

Et début janvier, c'est le coach brugeois qui met les voiles. Philippe Clement signe à Monaco le 3 janvier. Le Club est alors 2e du classement à 7 longueurs de l'Union-Saint-Gilloise.  

Acte 2 : Schreuder entre dans la danse

Pour remplacer Philippe Clement, le direction brugeoise choisit Alfred Schreuder. L'ex-adjoint de Ronald Koeman à Barcelone était sans club, il signe un contrat à durée indeterminée. Les débuts sont compliqués, le Club continue à galvauder des points, et compte à un moment 12 longueurs de retard sur l'Union. 

Mais la méthode Schreuder commence à prendre. Les Brugeois enfoncent la pédale d'accélérateur avec un impressionnant 34/36... faisant donc mieux que les 10 matches sans défaite des Saint-Gillois.

Au moment de faire les bilans, les chiffres parlent d'eux-mêmes... Bruges ne s'est incliné qu'une seule fois en championnat en 2022... c'était le 6 février contre Gand.

Avant le match contre l'Antwerp, Schreuder pouvait se targuer d'un bilan de 42 points sur 51, la moyenne la plus élévée de tous les entraîneurs qui sont passés à Bruges.     

L'Union méritait le titre... Bruges aussi

Si la plupart des observateurs regrettent que l'Union ne soit pas championne, une chose est sûre, Bruges mérite amplement son titre. 

Bruges a survolé les confrontations directes face au clubs du top 4. Les hommes de Schreuder n'ont perdu aucun des 10 matches face à l'Union, Anderlecht et l'Anrtwerp. 

Et puis lors des 4 premiers matchs de play-off, Mignolet a signé 4 clean sheet. 

Certains diront que la division des points, avant les playoffs, a joué en faveur de Bruges mais là encore les chiffres ne trompent pas. Sans cette division des points, après la victoire face à l'Union, le Club aurait encore un point d'avance au lieu des 3,5 points. 

C'est la quatrième fois depuis l'instauration des playoffs (2010) que celui qui a terminé premier de la compétition régulière, ne devient pas champion de Belgique.

 

Schreuder s'en va... bonne chance à son remplaçant

Alfred Schreuder s'apprête à quitter Bruges avec un bilan stratospéhrique, le voilà gonflé à bloc pour aborder ses nouvelles aventures à l'Ajax Amsterdam.

Reste à souhaiter bonne chance à celui qui aura la lourde tâche de remplacer le coach néerlandais au sein de la maison brugeoise. 

Sur le même sujet

Un mercato hivernal réussi, Mignolet qui revient au top au meilleur moment : les hommes du titre brugeois

Jupiler Pro League

Joachim Mununga : "Au mercato, Bruges a décidé qu’il voulait ce titre de champion"

Jupiler Pro League

Articles recommandés pour vous