RTBFPasser au contenu

Economie

Trois quarts des publicités automobiles promeuvent des modèles fossiles, constate Greenpeace

Dans une concession automobile
19 janv. 2022 à 14:21 - mise à jour 20 janv. 2022 à 10:391 min
Par Belga

Trois publicités automobiles sur quatre promeuvent des modèles de voitures fonctionnant grâce aux énergies fossiles, ressort-il d’une analyse menée par Greenpeace Belgique autour de la stratégie publicitaire de sept constructeurs : Volkswagen, Peugeot, Opel, BMW, Renault, Mercedes et Ford. Les voitures à essence et diesel (49%), ainsi que les hybrides (27%), représentent ainsi en moyenne 76% de la totalité des annonces des constructeurs.

Au total, Greenpeace Belgique a procédé à l’analyse de 686 publicités diffusées via les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Les voitures essence et diesel occupent la moitié de l’espace publicitaire des marques, alors que les voitures 100% électriques représentent environ 24% des publicités diffusées.

L’étude compare notamment les objectifs de sept constructeurs automobiles en matière d’électrification à leur stratégie publicitaire, pour en évaluer la cohérence. En moyenne, les marques obtiennent un score de cohérence d’à peine 30,5%. Sur l’ensemble des constructeurs analysés, c’est Ford qui affiche le taux de cohérence le plus faible (0%). "Même en annonçant un investissement important dans l’électrification, l’ambition d’électrification de 40% de la gamme de Ford reste très faible. Dans notre échantillon, elle ne fait aucune publicité pour les véhicules électriques à batterie", note Greenpeace. Mercedes obtient par contre le plus haut taux de cohérence entre son objectif d’électrification complète de sa flotte d’ici 2030 et le nombre de publicités consacrées aux véhicules électriques (61%).

 

 

Ventes des voitures électriques et au diesel: sujet JT du 08/01/2022

Sur le même sujet

11 févr. 2022 à 17:21
1 min
18 janv. 2022 à 07:25
2 min

Articles recommandés pour vous