RTBFPasser au contenu
Rechercher

La Une

Trois choses à savoir sur... André Téchiné, réalisateur de "L'adieu à la nuit"

Trois choses à savoir sur... André Téchiné, réalisateur de "L'adieu à la nuit"
15 août 2022 à 08:11 - mise à jour 15 août 2022 à 12:11Temps de lecture2 min
Par L'Agenda Ciné

Ce 15 août c'est un grand nom du cinéma français que l'on retrouvera sur nos écrans. Le réalisateur André Téchiné revient avec "L'adieu à la nuit", la relation déchirante entre une grand-mère et son petit-fils sur fond d'engagement radical... On se replonge dans l'univers sensible de ce cinéaste incomparable avec trois infos à retenir ! 

Lorsqu'Alex, son petit-fils, vient la retrouver dans son centre équestre, Muriel est heureuse de l'accueillir pour ce qu'elle pense être des vacances avant que le jeune homme ne parte travailler au Canada. Mais peu à peu, Muriel va découvrir qu'Alex lui ment. Bouleversée, Muriel doit réagir très vite ...

"L'adieu à la nuit" à voir le lundi 15 août à 20h20 sur La Une. 

Loading...

Catherine Deneuve, son actrice fétiche

Catherine Deneuve est Muriel dans "L'adieu à la nuit"

Dans "L'adieu à la nuit", Catherine Deneuve incarne Muriel, matriarche propriétaire d'un élevage de chevaux dans les Pyrénées-Orientales. Muriel est comblée quand Alex, son petit-fils qu'elle aime tant, lui rend visite avant de partir pour le Canada. Mais Alex a changé, il lui cache un sombre secret. Muriel va tout faire pour découvrir ce qu'il dissimule et agir...

Les films d'André Téchiné ont toujours été marqués par des personnages de femmes indépendantes, volontiers frondeuses. Juliette Binoche, Emmanuelle Béart, Sandrine Kimberlain, ou encore Isabelle Adjani sont autant de grands noms qui ont interprété les rôles hauts en couleur du cinéaste. 

Mais parmi toutes les comédiennes ayant brillé dans les films du metteur en scène, Catherine Deneuve occupe assurément une place à part. La grande dame du cinéma français a collaboré à pas moins de huit reprises avec André Téchiné. Une véritable complicité s'est installée entre l'actrice et celui qu'elle surnomme son "frère de cinéma". Elle affirme d'ailleurs accepter de tourner pour lui quelque soit le rôle proposé ! Une belle preuve de confiance et un duo à l'alchimie évidente, encore une fois à l'oeuvre dans le dernier film du réalisateur. 

La jeunesse, sa thématique de prédilection

Kacey Mottet Klein et Oulaya Amamra, Alex et Lila dans "L'adieu à la nuit"
Kacey Mottet Klein et Oulaya Amamra, Alex et Lila dans "L'adieu à la nuit" © Tous droits réservés

Si "L'adieu à la nuit" aborde un sujet brûlant d'actualité, c'est surtout pour sonder le parcours de ses jeunes protagonistes, Alex (l'acteur Kacey Mottet Klein, déjà présent dans "Quand on a 17 ans" de André Téchiné) et sa petite amie Lila (interprétée par Oulaya Amamra.) Une thématique qui anime André Téchiné depuis longtemps.  

D'un triangle amoureux dévastateur dans "Rendez-vous" à l'éveil d'un groupe d'adolescents sur fond de guerre d'Algérie dans "Les roseaux sauvages", le cinéaste s'est toujours intéressé aux tourments de la jeunesse. Espoirs, passions, égarements, les personnages du réalisateur doivent aussi bien affronter leurs tumultes intérieurs que faire face au vacarme des événements du monde. Si André Téchiné excelle à nous montrer les états d'âme d'une jeunesse qui se cherche, le metteur en scène ne s'arrête pas là. 

Dans "L'adieu à la nuit", c'est à travers les yeux de Muriel que l'on perçoit l'urgence qui habite son petit-fils Alex. La grand-mère s'efforcera de comprendre le jeune homme tout en essayant par tous les moyens de lui éviter un funeste destin... Un véritable dialogue intergénérationnel pour un regard sensible sur les liens familiaux et le passage à l'âge adulte. 

 

Critique de cinéma, sa première profession

Trois choses à savoir sur... André Téchiné, réalisateur de "L'adieu à la nuit"
Trois choses à savoir sur... André Téchiné, réalisateur de "L'adieu à la nuit" © Tous droits réservés

On le sait peu mais c'est en tant que critique qu'André Téchiné entre dans le monde du septième art. Dans les années 60, après s'être occupé de plusieurs ciné-clubs, le cinéaste écrit pour la revue mythique Les Cahiers du Cinéma. Comme Jean-Luc Godard, François Truffaut et tant d'autres avant lui. André Téchiné sautera très vite le pas vers la réalisation avec, en 1969, "Pauline s'en va", son premier long-métrage. Le reste appartient à l'histoire !

 

Sur le même sujet

Catherine Frot "fascinée" par Catherine Deneuve dans "Sage-femme"

RTBF TV

Articles recommandés pour vous