RTBFPasser au contenu

Exposition - Accueil

Trois cent cinquante antiquités amenées illégalement en Belgique de retour en Iran

Trois cent cinquante antiquités amenées illégalement en Belgique de retour en Iran
26 déc. 2014 à 19:291 min
Par ved

Dans les années '70, neuf caisses contenant des objets dérobés étaient arrivées en Belgique par "valise diplomatique". Certaines antiquités dataient de 2.000 ans avant notre ère. Elles provenaient d'un site archéologique à Khorvin, où elles étaient rassemblées depuis 1965. En 2005, le quotidien De Morgen écrivait que le directeur de l'unité de recherche Archéologie et Proche Orient de l'université de Gand avait fait dans les années '70 un inventaire juridique des caisses mais qu'il ne savait pas d'où provenaient les objets. Téhéran avait entamé en 1981 une procédure pour récupérer les antiquités, qui avaient entre-temps rejoint le Musée du Cinquantenaire. La cour d'appel de Gand avait par ailleurs estimé qu'outre les 350 objets contenus dans les caisses, une ancienne fibule devait également être restituée. Celle-ci était encore apparue lors d'une exposition à Gand en 2002. "Les antiquités ont été rendues à leur propriétaire légal - l'Iran - comme nous l'avions proposé depuis 2000 à la justice belge", précise le professeur Gubel. "Il n'y a jamais eu de plainte contre les Musées royaux d'Art et d'Histoire et nous nous réjouissons de cette fin heureuse." Les antiquités ont été réceptionnées par le ministre en charge du Patrimoine artistique, Massoud Soltani-Far. Selon les médias iraniens, des affaires similaires sont en cours en Grande-Bretagne, en France, en Turquie et au Pakistan.


Belga

Articles recommandés pour vous