RTBFPasser au contenu

Regions

Triste record de 3350 hébergés pour le Centre de Soins de la Faune Sauvage de Bruxelles

Triste record de 3350 hébergés pour le Centre de Soins de la Faune Sauvage de Bruxelles

La situation de la faune sauvage empire d’année en année, a alerté mercredi la Ligue royale belge pour la protection des oiseaux (LRBPO), sur base du dernier rapport annuel du Centre de Soins pour la Faune Sauvage de Bruxelles.­ Celui-ci a accueilli 3357 pensionnaires en 2021, contre un peu plus de 3000 en 2020 et un peu moins de 2700 en 2019.

Parmi les animaux pris en charge au centre géré par la Ligue de protection des oiseaux l’année dernière, 2165 étaient sauvages et indigènes. "Ces animaux sont bien souvent victimes de la pression liée à l’environnement urbain qui est de moins en moins favorable à la présence de la faune sauvage", a estimé La Ligue dans son communiqué.

Le chat domestique : un important prédateur

L’une des causes en plus forte augmentation est la prédation par le chat domestique (285 en 2021, contre 142 en 2019). Il y a également une croissance constante du nombre de hérissons (295) pris en charge. Les pigeons (502) restent en première position, mais il y a aussi 71 renards qui ont été soignés en 2021.

"Si la faune sauvage n’est pas considérée à juste titre et que l’on n’envisage pas de préserver des zones naturelles ou semi-naturelles sur la Région de Bruxelles Capitale, le nombre d’animaux en détresse continuera d’augmenter", prévient Nadège Pineau, responsable du Centre de Soins pour la Faune Sauvage de Bruxelles.

Un besoin toujours plus grand de places et de moyens

Malgré la générosité de donateurs et de ses membres, la Ligue royale belge pour la protection des oiseaux fait valoir qu’un besoin de places et de moyens financiers se fait sentir et qu’il y a de plus une nécessité de rénover de manière importante l’infrastructure. La possibilité de construction d’un nouveau centre de soins est en cours d’analyse. La Ligue royale belge pour la protection des oiseaux espère pouvoir annoncer une décision favorable en cette année de son centenaire.

Articles recommandés pour vous