Regions Hainaut

Tremp'ose accueille et accompagne les toxicomanes à Montignies-sur-Sambre

Illustration
08 févr. 2018 à 12:46Temps de lecture1 min
Par Hugues Decaluwé, Daniel Barbieux

C'est un lieu d'accueil, de soins mais aussi d'accompagnement pour les toxicomanes. Tremp'ose, créé par l'asbl Trempoline avec Médecins du Monde et le Grand Hôpital de Charleroi, a ouvert ses portes à Montignies-sur-Sambre. Quatre professionnels encadrent, souvent des journées entières, des toxicomanes qui veulent se soigner.

Toxicomane depuis huit ans et sans domicile fixe, Lucie veut s'en sortir. Mais, jusqu'ici, aucune structure, notamment celle qui impose l'enfermement, ne lui convenait. Ici, depuis quelques semaines, elle se sent bien : "Malheureusement, les centres fermés, c’est pas pour moi. Ici on est libre de nos choix. On vient. Et si on ne veut pas venir, on ne vient pas. Et puis, il y a une aide psychologique, une aide médicale. On va dire : c’est comme une famille."

Tremp'ose, c'est le chaînon manquant entre les simples structures d'accueil où on s'abrite, où on échange ses seringues et les structures plus lourdes, comme les centre de crise et de cure. Ici on accueille, on écoute, on discute mais on pousse aussi à se reprendre en main. Caroline Debaille, responsable de Tremp'ose, explique : "L’idée c’est de leur permettre de s’engager sur leur processus de rétablissement. De pouvoir leur dire tout simplement que l’on croit en eux malgré que eux pensent que rien ne peut changer. Alors, après, on peut aller plus loin parce que, au-delà du principe d’attention, on a une vraie méthode. Donc on a des outils pédagogiques sur lesquels on travaille avec les personnes. Donc, l’idée c’est vraiment de décliner cette valeur sur des principes de travail et comment on fait l’accompagnement avec les personnes."

Pour redonner confiance et faire prendre conscience qu'il est possible de s'en sortir sur fond de chaleur humaine.

Articles recommandés pour vous