Regions Namur

Travaux publics : la Région Wallonne souhaite encourager l’utilisation des granulats recyclés

La société de recyclage Recynam

© rtbf.be

Dès la fin des années '90, la Région wallonne a promu le recyclage des matériaux de construction. En effet, les produits de démolition de routes et de bâtiments peuvent être réutilisés dans des fondations, dans de nouveaux bétons et jusque dans les toitures vertes. Aujourd’hui, la Région va inclure l’utilisation des granulats recyclés dans les cahiers de charges des travaux publics.

Á Namur, du côté de Bossimé, Recynam (une des filiales de la société Tradecowall) s’est lancée dans ce type de recyclage il y a près de 30 ans. Aujourd’hui, cette société doit surtout convaincre les entreprises d’utiliser ces produits qui, au fil du temps, ont gagné en qualité.

Une bonne nouvelle pour Recynam

Pour David Lamy qui gère le site, la décision de la Région Wallonne est une excellente opportunité de développement pour l’ensemble du secteur et, en particulier, pour le centre namurois. "Nous recyclons, principalement, tous les déchets inertes du secteur de la construction comme des briquaillons, du béton et du béton armé. Nous collectons aussi certains flux tels que l’asbeste et l’amiante-ciment. Aujourd’hui, nous sommes sur 120.000 à 130.000 tonnes de déchets traités annuellement. La grosse majorité de ces flux sont revalorisés et, en moyenne, nous sommes au-delà des 90% de valorisation".

L’avenir du site de Namur

"Nous avons encore de nombreux défis à relever, souligne David Lamy. Un des enjeux de demain est le réemploi de certains déchets qui arrivent chez nous. Non pas en les faisant passer dans toutes nos installations et en les réduisant dans des fractions plus fines mais en réemployant certains flux de déchets plus directement dans des projets de construction ".

 

 

Articles recommandés pour vous