Belgique

"Travailler plus longtemps doit être possible pour tout le monde"

"Travailler plus longtemps doit être possible pour tout le monde" dit Alexander De Croo

© BELGA/LAURIE DIEFFEMBACQ

05 mars 2013 à 08:31 - mise à jour 05 mars 2013 à 08:49Temps de lecture2 min
Par Céline Biourge

"C'est une évolution qu'on voit déjà depuis au moins 5 ans, c'est la génération babyboom. Les gens nés entre 1945 et 1965 qui ont maintenant une carrière de plus ou moins 40 ans et qui partent en pension et c'est une évolution qu'on va avoir les 20 ans qui viennent, on verra que chaque année, il y a plus de gens qui partent en pension", répond le ministre Open Vld quand on lui demande comment expliquer ce record de 2012. 

Quant à savoir s'il faut loger tous les salariés à la même enseigne sachant qu'il y a des gens qui ont commencé à travailler avant 18 ans et d'autres qui doivent faire face à la pénibilité de leur travail, il affirme : "On les prend déjà en compte très clairement. Il y a des formules spécifiques pour des gens qui ont des métiers lourds, il y a des formules spécifiques pour des gens qui ont commencé très tôt à travailler, mais ce qui est important, c'est qu'on va devoir tous ensemble faire un effort pour rendre notre système de pension durable et stable et donc rallonger les carrières pour tout le monde, c'est un premier effort à faire. Le gouvernement a pris plein de mesures dans ce domaine-là. Deuxièmement, il faut avoir une économie compétitive et stable, il faut essayer d'avoir le plus possible de gens au travail. Troisième élément, et certainement aussi important, c'est qu'il faut essayer de libérer de l'espace budgétaire et donc il faut aller le plus rapidement possible vers un budget en équilibre pour pouvoir créer des réserves pour payer les pensions de gens qui vivent maintenant beaucoup plus longtemps qu'avant et c'est une bonne chose naturellement. Mais donc l'effort budgétaire qu'on va devoir faire cette année-ci et les années qui viennent, c'est très très important de le faire convenablement avec une vision sur le futur parce que c'est avec cela qu'on va payer le coût du vieillissement".

Et de préciser : "Ce qui est important à mes yeux, c'est le nombre d'années de travail, pas tellement l'âge spécifique et donc ça, c'est déjà une réponse à des gens qui commencent parfois à travailler à un âge très tôt. Mais je pense qu'il y a un deuxième domaine qui est très important, c'est de regarder comment on fait pour que travailler plus longtemps soit possible pour tout le monde. C'est clair que quelqu'un qui a 60 ans ne fait plus le même boulot physique que quelqu'un qui a 20 ans et donc là clairement on attend aussi des employeurs de faire des pas en avant pour préparer les carrières plus longues pour tout le monde pour que même quelqu'un qui fait un boulot physiquement plus dur, qu'on investisse plutôt pour transformer son job pour qu'il puisse continuer à le faire jusqu'à un âge plus poussé".

 

RTBF

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Le "papyboom" en marche: 6,7% de nouveaux pensionnés en plus en 2012

Belgique

Le nombre de plaintes reçues par l'Office des Pensions a doublé en 2012

Belgique

Articles recommandés pour vous