Tous avec Nina !

Nina Derwael

© DR

11 août 2016 à 13:09Temps de lecture2 min
Par jwu

Très belle performance pour Nina Derwael qui s’est qualifiée pour la finale du concours général en gymnastique féminine. Une finale qui rassemble les 24 meilleures gymnastes du monde avec un quota maximum de 2 gymnastes par pays.

On pourra voir, ce jeudi soir, ce concours où les 24 gymnastes passent sur les 4 agrès de la gymnastique féminine : poutre, barres asymétriques, saut et sol.

Face aux Chinoises, Roumaines, Américaines, Russes et autres professionnelles de la gym, il est très difficile pour les Belges de tirer leur épingle du jeu. Nina Derwael, 16 ans, y est arrivée.

Elle est la 5ème gymnaste belge à participer ainsi à cette finale " all around ", après Joëlle De Keukeleire en 1976 à Montréal, Bénédicte Evrard en 1992 à Barcelone, Aagje Vanwalleghem en 2004 à Athènes et Gaelle Mys en 2008 à Pékin. La performance de Nina est donc rare et mérite d’être saluée.

Ce soir, nous serons de tout cœur avec elle. Et si vous n’êtes pas fan de gym, voici deux, trois repères :

En gym, il y a trois concours successifs au JO : le concours par équipe, la finale générale et les finales par agrès. Le plus prestigieux est le général : le et la gymnaste qui l’emportent sont considérés comme les meilleurs des gymnastes.

La gym fille et la gym homme sont très différentes...

Acrobaties et souplesses sont leur point commun mais chez les hommes, c’est d’abord et avant tout la force qui est valorisée : anneaux, cheval d’arçon et barres parallèles sont des exercices pour gros biscotos. La force est moins prisée chez les filles qui, elles, vont défier l’équilibre avec la poutre.

... au point qu’ils et elles ne travaillent pas sur les mêmes agrès.

Les agrès, ce sont les équipements et engins de sport. En gym, c’est carrément le nom des disciplines que doivent maitriser les pratiquants.

Pour les filles :

  • La poutre
  • Le sol (en musique, l’aspect chorégraphique est important)
  • Le saut
  • Les barres asymétriques

Pour les garçons :

  • Le cheval d’arçon
  • Le sol (sans musique)
  • Le saut
  • La barre fixe
  • Les barres parallèles
  • Les anneaux, discipline star de la gym homme

Enfin, la gym est un sport particulier.

Au Jeux Olympiques, c’est l’un des trois sports les plus regardés mais le reste du temps, les compétitions gymniques sont boudées par les médias.

C’est un sport symbolique : il est présent aux JO depuis le début et à toutes les compétitions. Il n’y a que 5 sports dans ce cas : la gymnastique, l’athlétisme, la natation, l’escrime et le cyclisme. D’ailleurs, on a tendance à appeler nos cours d’éducation physique de la " gym " alors qu’on fait rarement de la gymnastique artistique.

C’est un sport où le meilleur de la forme est atteint très jeune. Des règles internationales ont imposé un âge minimal de 15 et 16 ans pour les compétitions féminines (pour préserver les jeunes gymnastes) mais la plupart des filles atteignent leur apogée vers 14 ans. Même chez les hommes, on croisera plus de 18-20 ans que de 25.

Bref, un sport magnifique mais bien plus facile à regarder à la télévision qu’à exercer.

Christine Ruol

 

 

Articles recommandés pour vous