RTBFPasser au contenu

L'odyssée

Tous à la plage en musique, une playlist thématique au goût iodé et à la chaleur réconfortante

Tous à la plage en musique, une playlist thématique au goût iodé et à la chaleur réconfortante
01 juil. 2021 à 06:522 min
Par Vincent Delbushaye avec Pierre Solot

Nous sommes le 1er juillet, les cahiers d’école et les cartables sont rangés dans les armoires, les congés sont posés, on se détend, on enfile nos maillots et on se tartine de crème solaire. Et s’il y a bien une chose à ne pas oublier de placer dans ses valises, c’est la musique ! Vincent Delbushaye et Pierre Solot vous ont concocté une petite playlist thématique au goût iodé et à la chaleur réconfortante des plages de sable fin !

"Loin des yeux du monde, La mer est profonde, Les palmiers sont hauts, Les sables sont chauds". Voilà une invitation à s’allonger au soleil sur la plage, une invitation de Claude Debussy : il s’agit des premiers mots de sa mélodie "Flots, palmes, sable".

Loading...

A priori, Serge Rachmaninov ne comptait pas trop nous dévoiler ce qui se cachait derrière ses Etudes-Tableaux, mais quand Ottorino Respighi a décidé d’en orchestrer cinq d’entre elles, Rachmaninov a bien été obligé d’éclairer Respighi sur son inspiration, et sur cette Etude-Tableau en particulier, Rachmaninov avait plutôt en tête la mer et les mouettes ! "La Mer et les Mouettes", c’est d’ailleurs le titre qu’a donné Ottorino Respighi à cette étude-tableau de Rachmaninov en l’orchestrant.

Loading...

Juste en bord de mer et a priori en dessous des mouettes, Féderico Mompou, lui, imagine des jeux, des jeux d’enfants. Alors à quel jeu mystérieux jouent-ils, ces enfants, à nous de les imaginer…

Loading...

Quoi de mieux, après un jeu sur la plage que d’aller prendre le frais dans l’eau. C’est juste à côté, c’est tout près. Oui mais là dans les profondeurs, il est là… Et il vous attend…

Loading...

Les Dents de la Mer, sorti en 1975, et qui n’a presque pas pris une ride, ça fait toujours autant peur. Il faut dire que la musique, signée par le grand John Williams, participe à cette ambiance angoissante.

On est de retour bien au sec, c’est quand même plus prudent, quoique. Le danger peut aussi venir du dessus : "Soleil à midi", c’est le nom de cette pièce pour piano de Joseph Jongen, qu’il dédie à son petit frère Léon Jongen. Un soleil de midi qui, en musique en tout cas, semble bien plus inoffensif qu’en vrai. De quoi nous redonner de l’énergie !

Loading...

On reste dans notre thématique de plage, et ça va nous permettre d’y faire les rencontres les plus improbables : "Einstein on The Beach" est le titre d’un opéra de Philip Glass, qui ne raconte pas – de manière linéaire – l’histoire du physicien allemand, mais qui déroule plutôt toute une série de symboles liés à la vie d’Einstein. Philip Glass expliquait qu’au départ, ces nombres étaient là simplement pour offrir un texte repère aux récitants, en attendant les textes finaux. Et puis qu’on les a finalement conservés parce qu’ils symbolisaient finalement très bien l’aspect mathématique et scientifique d’Einstein.

Loading...

"Les heures Dolentes" de Gabriel Dupont est un cycle de pièces pour piano qui décrivent le quotidien d’un malade alité. Cinq ans plus tard, Gabriel Dupont reprend le même principe, avec sa "Maison dans les Dunes" mais qui évoque cette fois la période de convalescence du compositeur du côté d’Arcachon, avec dans la musique plutôt la thématique de l’espoir d’une guérison. Et parmi ce cycle, on retrouve Le soleil se joue dans les vagues

Loading...

Et pour terminer notre thématique sur les plages, on va évoquer "Les vagues revenantes", Poème symphonique du compositeur polonais Mieczyslaw Karlowicz. Les vagues sont ici une métaphore puisque le poème raconte l’amère désillusion d’un vieil homme qui, sur son lit de mort, revient sur sa vie et les différentes "vagues" dont il a dû subir les assauts.

Loading...

Sur le même sujet

23 déc. 2021 à 15:52
2 min
09 juil. 2021 à 09:32
1 min

Articles recommandés pour vous