Tournai: un hélicoptère utilisé pour l'interpellation de deux dealers en fuite

Les deux dealers supposés avaient été repérés dans une habitation de la rue Chèrequefosse à Tournai
26 avr. 2021 à 16:15 - mise à jour 26 avr. 2021 à 16:15Temps de lecture1 min
Par Belga

Une importante opération policière a eu lieu lundi midi dans le quartier Saint-Piat à Tournai où des dealers avaient été repérés. L'interpellation des individus qui avaient pris la fuite a nécessité la venue d'un hélicoptère. Le dossier a été mis à l'instruction. Les dealers présumés seront entendus mardi par la juge d'instruction, indique le parquet de Tournai.

Un important déploiement de policiers a été observé lundi midi dans le quartier Saint-Piat à Tournai où une enquête du "SER-stupéfiants" (Service d'Enquêtes et de Recherches) avait permis de localiser deux dealers supposés dans une habitation de la rue Chèrequefosse. Des produits stupéfiants ont d'ailleurs été découverts dans une maison au terme de l'opération.    

Commerce à domicile 

Après avoir repéré en fin de matinée un ballet d'allées et venues de personnes soupçonnées de venir s'approvisionner en drogue, les forces de l'ordre ont décidé d'intervenir. Lorsque la police a fait irruption dans un appartement où deux dealers présumés opéraient la revente, les deux hommes ont pris la fuite par les toits où ils ont été pris en chasse par les policiers.     Finalement, un des deux individus a été appréhendé peu après 12h00 dans un jardin.

Il s'agit d'un majeur domicilié à Lille (F). Le second a réussi à prendra la fuite. Les policiers ont alors sonné aux habitations de la rue Chèrequefosse et ont fouillé les maisons et les jardins. Le fugitif a cependant été repéré à la sortie d'une maison et une nouvelle course-poursuite s'est enclenchée. Le fuyard s'est alors jeté dans les eaux de l'Escaut d'où il a été repêché vers 13h45 à l'aide d'une corde.

Durant cette course-poursuite, les policiers de la zone du Tournaisis ont reçu l'appui d'un hélicoptère. Le second homme appréhendé a refusé de communiquer son identité. Le dossier a été mis à l'instruction auprès de la juge Lonfils.  Privés de liberté, les deux hommes, ont été auditionnés par les policiers.  Ils seront entendus ce mardi par la magistrate.

Articles recommandés pour vous