Tournai: 40% des logements gérés par le CPAS sont inoccupés car ils ne sont plus aux normes

Le CPAS de Tournai est propriétaire de 500 logements. Parmi ceux-ci, presque 200 sont inoccupés parce qu'ils ne répondent plus aux normes de salubrité ou de sécurité (illustration).

© Olivier Hoslet - BELGA

20 déc. 2019 à 09:27Temps de lecture1 min
Par Cynthia Deschamps

Pourtant, ce ne sont pas les demandes qui manquent. Le CPAS a d'ailleurs dû plafonner la liste d'attente à 200 personnes.

Comment l’expliquer ?

Le CPAS de Tournai est propriétaire de 500 logements. Parmi ceux-ci, presque 200 sont inoccupés parce qu'ils ne répondent plus aux normes de salubrité ou de sécurité.

La raison ? Un manque de moyens mais aussi d'entretien. "Jamais les moyens nécessaires ont été mis ou investis pour la maintenance de ces bâtiments, déclare la présidente du CPAS, Laetitia Liénard. Aujourd’hui, on se retrouve avec un nombre important de bâtiments qui n’ont pas été entretenus. Nous devons donc les examiner pour les remettre en location ou les revendre."

Pourquoi les revendre et pas les rénover ?

Le CPAS manque d'argent et ne peut pas faire d'emprunt pour financer les rénovations. C'est donc le produit des ventes qui permettra de rénover les logements conservés et de les remettre en location.

Pour avoir une idée du montant des travaux à envisager et savoir s'il vaut mieux garder un bâtiment ou le vendre, le CPAS a fait appel à une société bruxelloise en charge de réaliser un audit sanitaire. Selon Laetitia Liénard, elle permettra aussi à l'institution tournaisienne d'entrer dans l'ère digitale. "Cette société va réaliser une base de données informatiques. Ce que nous n’avions pas. Ce sera intéressant pour notre service des Biens et Travaux, qui pourra avoir une vue complète et directe des biens. Mais ce sera aussi intéressant pour notre service Logement, qui – lui – est en contact direct avec les potentiels locataires pour avoir un état des lieux."

L'audit des logements vides entamé en octobre devrait être bouclé pour février 2020. Suivra celui des logements occupés, parfois eux aussi à la limite de la salubrité.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous