RTBFPasser au contenu
Rechercher

Viva Week-End

Tourisme : Pour les balades, il n’y a pas que des canaux entre Bruges et Gand

13 févr. 2022 à 05:50Temps de lecture3 min
Par Carine Bresse

Ne vous étonnez pas de ne pas en avoir entendu parler. Le Meetjesland est protégé de ses sujets tel un précieux trésor aussi fragile que spectaculaire, reflet d’une nature sauvage hautement préservée.

 

A l’ouest de la Flandre-Orientale, le Meetjesland, également dénommé " pays du ruisseau ", est lové dans la campagne entre Bruges et Gand et jouxte la Flandre zélandaise néerlandaise. Entre plat pays et littoral, quelque part dans la nature, à deux pas d’Eeklo, Aalter…, de petites criques forment le Meetjesland, un endroit atypique que peu connaissent. Les lieux sont aussi paisibles que singuliers, regorgeant de beauté à couper le souffle. Par endroits, les paysages s’assimilent à un désert verdoyant fait d’eau et de végétation.

Au nord, la campagne est bordée par des polders et divers cours d’eau alors qu’au sud, elle est limitée par un territoire boisé. Les canaux nous raccrochent à la proximité des Polders tandis que la végétation évoque la côte belge. La carte postale presque indéfinissable se laisse admirer. Nul ne lui connaît de semblable en terres belges.

Certains s’y promènent à pied ou à vélo, d’autres pêchent ou font une halte, hagards, la mine pantoise face au tableau naturel qui s’offre spontanément à eux. Le soleil ravive les couleurs et la brillance de même que les nuages y apportent leurs nuances. La démesure de l’étendue s’arrête là où le regard se perd, juste ce qu’il faut pour rêver et profiter.

A l’inverse, à quelques pas de là, les villes sont animées, notamment par des activités commerciales fructueuses.

 

Des calanques et des châteaux

Aussi étonnant que cela puisse paraître, dans le Meetjesland, les châteaux se perdent dans les criques.

Dans les calanques lovées au fond d’une crique, des oiseaux, pour certains rares, nichent ou font escale. Les amoureux de la nature ne sauront où poser les yeux tant le spectacle est époustouflant. Suivez le parcours aménagé et profitez…

A Poeke, le château de tendance néoclassique, entièrement entouré d’eau, fait rêver. La bâtisse rose aux multiples fenêtres charme les rêveurs et les professionnels de l’image qui aiment y poser leurs caméras. Le domaine de 53 ha, propriété du gouvernement flamand, est façonné de jardins à la française et à l’anglaise.

Plus petit mais tout aussi charmant, le château de Wippelgem est composé d’un corps de logis flanqué d’une majestueuse maison, d’un relais de poste, d’une ferme et d’un pigeonnier, le tout joliment décoré. Dans la maison du jardinier, un cafetier a dressé ses tables pour permettre aux visiteurs de se sustenter.

 

Plus loin, sur le canal Gand-Terneuzen, l’ancien bureau de péage vaut le coup d’œil. Autrefois, les skippers y amarraient les embarcations afin de régler les documents douaniers. Le bâtiment néoclassique est aujourd’hui réaffecté en chambres d’hôtes.

Le Meetjesland est aussi la région la plus boisée de Flandre occidentale et orientale. Marcheurs et cyclistes aiment s’évader dans les forêts du coin qui ne comptent pas moins de 236 km de sentiers pédestres. Sur la crête de sable du Lembeekse Bossen, beaucoup aiment faire escale dans un des établissements de restauration et en terrasse aux beaux jours.

Plusieurs circuits pédestres et cyclistes partent du Huysmanhoeve, une ferme d’éveil dont les bâtiments ont été érigés au 17ème siècle. Familles, groupes et écoles peuvent profiter d’activités didactiques dont, en saison, la découverte du verger, du jardin d’herbes aromatiques, le jardin de baies et le potager.

 

D’où vient le nom "Meetjesland " ?

Charles Quint aurait influencé le choix du nom de la région ! Craignant le solide appétit sexuel de l’empereur face à la fragilité de leur progéniture féminine en âge de séduire, les habitants de la région auraient caché leurs filles. Désespéré de ne pas trouver âme à séduire et à même d’assouvir ses désirs, le monarque aurait alors constaté que le coin était un pays de " vieilles femmes ", traduit par Meetjesland !

Une autre explication, plus sage, affirme que le nom fait référence aux étroites et longues bandes de terre, typiques de la région.

Pour plus de balades en Belgique et ailleurs, rendez-vous dans Viva Week-end les samedis et dimanches de 6h à 9h sur VivaCité.

Sur le même sujet

Tourisme : Amiens : cathédrale, jardins flottants, art de vivre, la ville idéale selon Jules Verne

Viva Week-End

Tourisme : Le château de Hohenzollern

Viva Week-End

Articles recommandés pour vous