Viva Week-End

Tourisme : Paris : Canal Saint-Martin, un village dans la ville

© Paris Tourist Office - Marc Bertrand

25 sept. 2022 à 04:50Temps de lecture3 min
Par Carine Bresse

A deux pas du centre-ville, Paris déploie ses charmes sous d’autres angles. Un brin de ruralité cosy, un soupçon d’ambiance poétique et beaucoup de convivialité en font l’un des quartiers les plus attachants de la capitale française. Reliant le bassin de la Villette à la Seine, le canal branché aux charmes d’antan où règne une douce atmosphère au bord de l’eau est un lieu unique prisé les promeneurs.

 

Depuis 1994, la circulation y est partiellement interdite aux voitures le dimanche. Une situation qui n’aurait pas déplu à Louis XIV qui a imaginé le canal et à Napoléon 1er qui a entamé son creusement en 1802 pour amener de l’eau aux Parisiens.

Les travaux ne se termineront qu’en 1825, les difficultés inhérentes à l’insertion d’un tel ouvrage dans un site déjà très urbanisé ont quelque peu perturbé le cahier des charges des travaux.

 

Le canal parisien est ouvert 363 jours par an à la navigation. Neuf écluses rachètent la dénivellation de terrain sur toute sa longueur. La voie d’eau artificielle, longue de 4,5 km dont 2 en souterrain, est dotée de deux ponts tournants.

Les parties les plus anciennes se situent sous le pont du boulevard Morland, les voûtes de la Bastille et de la rue La Fayette. Avec son ouverture à la navigation, des nouveaux quartiers industriels parisiens ont vu le jour.

 

Témoin d’une évolution continue, le quartier du Canal Saint-Martin est cher aux Parisiens qui aiment l’ambiance conviviale des lieux proche de celle des villages. Ce patrimoine unique et fragile est de plus en plus prisé par les touristes, d’où l’importance de le sauvegarder. La Mairie de Paris y veille.

 

En se promenant le long des quais et en traversant une passerelle, on se laisse aller à admirer les arbres séculaires de la promenade. Péniches et bateaux de plaisance aiment y faire escale. Autrefois, il était l’un des quartiers les plus populaires de la capitale française voire même malfamé. Aujourd’hui, le quartier bourgeois bohème est tout autant apprécié que les célèbres Montmarte et Saint-Germain des Prés.

Ici, on croise des acteurs, producteurs, informaticiens, artistes, ingénieurs, journalistes mais aussi des familles qui, le dimanche, apprécient se promener presque comme à la campagne.

 

Les boutiques ont un caractère singulier et un décor d’antan. Les soirs d’été, on pique-nique ou on s’attarde aux terrasses ; l’hiver, on se réchauffe dans les bars après avoir fait le marché des bateliers, marché bio et fermier. Autrefois décriée, l’ambiance est aujourd’hui appréciée !

Sur les berges du canal branché, nouveau " bobo land " des 10ème et 11ème arrondissements parisiens, on peut embarquer à bord des bateaux-mouches. Le prix varie en fonction du trajet et de la formule souhaités. Départ par exemple du Port plaisance de Paris Arsenal où les bateaux sont amarrés le long des berges bordées d’un parc, d’une roseraie, de pergolas et d’aires de jeux pour enfants.

 

Le quartier compte plusieurs hôtels et chambres d’hôtes.

Sur les quais, face au pont tournant, le célèbre Hôtel du Nord d’Arletty avec sa fameuse gueule d’atmosphère dans le film de Marcel Carné, est devenu un café-restaurant assez prisé. Pourtant, aucune image n’a été prise dans les quartiers. Le tournage n’a jamais eu lieu sur le bord du canal. L’hôtel et sa façade avaient été entièrement reconstruits en studio.

 

130 km de canaux parisiens

 

Le canal de l’Ourcq, Saint-Denis et le bassin de la Villette forment les 130 km de canaux parisiens (12 km à Bruges, 75 km à Amsterdam). Depuis le 23 février 1993, le canal Saint-Martin est inscrit aux monuments historiques.

 

Aussi étonnant que cela puisse paraître, 303 espèces végétales sont recensées pour l’ensemble ces canaux de la capitale française. En période de nidification, on observe jusqu’à 90 espèces d’oiseaux dont le héron cendré, l’espèce la plus répandue étant le canard colvert. Les reptiles ne sont pas en reste. Il n’est pas rare de croiser des lézards des murailles, des couleuvres à collier et des amphibiens tels que la grenouille verte ou rousse.

Pour plus de balades en Belgique et ailleurs, rendez-vous dans Viva Week-end les samedis et dimanches de 6h à 9h sur VivaCité.

Sur le même sujet

Tourisme : Tourcoing : les habitants offrent un toit à leur ardent défenseur lillois

Viva Week-End

Tourisme : Chaumont en Haute-Marne

Viva Week-End

Articles recommandés pour vous