Cyclisme

Tour de l’Algarve : Evenepoel vainqueur final pour la 2e fois : "Je me sens vraiment bien"

Remco Evenpoel vainqueur du CLM et du classement général sur le Tour d’Algarve 2022 était aux anges. Il est sur le podium aux côtés de son équipier, Fabio Jakobsen, vainqueur de deux étapes au sprint sur cette course à étapes.

© Tous droits réservés

20 févr. 2022 à 21:32Temps de lecture1 min
Par Belga

Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl) a une nouvelle fois inscrit son nom au palmarès du Tour de l’Algarve (2.Pro). "Je suis très heureux de cette victoire finale, je me sens vraiment bien", a lancé le Belge, qui a géré à la perfection l’ultime journée du rendez-vous portugais dimanche.

Déjà vainqueur en 2020, Evenepoel n’a pas été inquiété lors de cette dernière étape malgré la double ascension de l’Alto de Malhao. Daniel Felipe Martinez (INEOS Grenadiers) a notamment tenté sa chance mais le natif de Schepdaal a su sauter dans la roue du Colombien. "Nous savions que mes adversaires tenteraient leur chance dans la première ascension", a-t-il raconté au micro d’Eurosport. "Nous étions donc prêts. Je n’ai pas rencontré de difficulté, je me sens bien."

Le Belge de 22 ans a aussi pu compter, comme souvent, sur le travail collectif du Wolfpack. "J’ai été parfaitement placé au pied de la dernière montée. Tout le monde me regardait et s’attendait à ce que je tente quelque chose. Louis (Vervaeke, ndlr) a maintenu un tempo élevé, comme je l’apprécie, jusqu’à 1.500 mètres de la ligne. J’ai ensuite attaqué et il ne restait plus que les grimpeurs. Personne n’a voulu attaquer, tout le monde attendait le sprint. J’ai maintenu mon rythme. Mes jambes n’étaient pas très fraîches après le chrono de samedi. Quand ils ont attaqué dans les derniers mètres, je n’ai pas poussé. J’ai pu profiter de mon maillot jaune", a lancé Evenepoel, 5e de la dernière étape.

 

© Tous droits réservés

Remco va découvrir Tirreno-Adriatico

Vainqueur avec autorité du contre-la-montre samedi, Evenepoel estime que c’est dans l’exercice individuel qu’il s’est amélioré. "A partir de maintenant, chaque chrono sera très important dans une course à étapes, crucial pour moi dans une telle semaine. En fonction de mon résultat, je peux me permettre de suivre dans les cols sans devoir nécessairement attaquer."

L’homme aux 25 victoires chez les professionnels disputera ensuite Tirreno-Adriatico, qui débute le 7 mars. "J’ai vraiment hâte de découvrir cette course. Je vais tenter de remporter le chrono (lors de la 1re étape, ndlr) et nous verrons par la suite. Je voulais encore améliorer ma condition avant de me rendre en Italie, où l’opposition sera encore un peu plus forte."

Articles recommandés pour vous