Cyclisme

Tour de France: "Ineos moins fort? C'est surtout Jumbo qui semble plus fort"

23 août 2020 à 17:58Temps de lecture3 min
Par Kevin Paepen

Dans moins d’une semaine, la ville de Nice donnera le coup d’envoi de la 107ème édition du Tour de France. Une Grande Boucle qui s’annonce indécise. Dans cette année particulière bouleversée par la crise sanitaire, les coureurs manquent de repères. Qui sont les favoris ? Quels seront les outsiders ? Egan Bernal, Primoz Roglic, Thibaut Pinot, Nairo Quintana,... Difficile de dégager un nom même si beaucoup d'observateurs évoquent un match Ineos vs Jumbo-Visma. Sur les routes du Tour de Wallonie, les coureurs ont accepté de se prêter au jeu des pronostics. Un petit coup de sonde intéressant au sein de radio peloton.

Caleb Ewan (Lotto - Soudal) : " Mon favori pour le Tour ? Pour le moment, Roglic semble vraiment bien ".

Oliver Naesen (AG2R La Mondiale) : " Aucune idée ! Ils sont tous blessés, j’ai l’impression "

Greg Van Avermaet (CCC) : " Je pense encore Bernal "

Jelle Vanendert (Bingoal – Wallonie Bruxelles) : Tom Dumoulin ! "

Loïc Vliegen (Circus – Wanty Gobert) : " Je pense Roglic "

Florian Sénéchal (Deceuninck – Quick Step) : " Je mettrais une carte sur Ineos avec Bernal "

Philippe Gilbert (Lotto - Soudal) : " Il faudrait voir comment Roglic va récupérer de sa chute, mais il me paraît être le favori numéro 1 "

Les avis sont partagés, mais le peloton pointe le plus souvent 2 noms : Egan Bernal et Primoz Roglic. L’un a gagné le dernier Tour, l’autre la Vuelta. La tendance est plutôt favorable au Slovène, mais sur le Dauphiné, les 2 hommes ont abandonné. 

Ça laisse planer le doute à 6 jours du grand départ du Tour. Seule certitude ? Chris Froome et Geraint Thomas ne seront pas de la partie. Les 2 Britanniques n’ont pas été sélectionné par l’équipe INEOS.

"C’était une décision difficile à prendre" explique Luke Rowe, coureur de l’équipe Ineos. "On parle quand même d’un coureur qui a gagné 4 fois le Tour. L’autre l’a gagné une fois et a encore terminé 2ème l’an dernier. C’est difficile de les laisser à la maison, mais on va tous se mettre au service d’Egan. Et cela donne aussi des opportunités à Geraint d’aller au Giro et à Chris d’aller à la Vuelta".

C’est un geste fort de Dave Brailsford, le boss d’Ineos. Une page se tourne dans l’équipe britannique. Et ce n’est pas vraiment surprenant vu l’état de forme de Froome et Thomas sur le Dauphiné.

"C'est clair que Froome n'était pas en forme" constate Bart Audoore, journaliste pour Het Laatste Nieuws. "Il revient de loin. Il a eu une blessure très grave. Dans le cas de Thomas, je pense que c'est une faute professionnelle. Il a eu le temps de se préparer. Il n'était pas blessé, mais il n'est pas prêt pour la course la plus importante de l'année. C'est incroyable qu'il ne soit pas prêt pour le Tour".

"Enlever Froome et Thomas, ça veut dire clairement qu'on veut 7 équipiers autour de Bernal. Point à la ligne." ajoute Stéphane Thirion, journaliste au quotidien Le Soir. "C'est un signe fort pour Jumbo, je trouve".

Jumbo-Visma qui impressionne. Avec 5 succès en 9 jours de course, Roglic endosse le rôle de leader. L’équipe néerlandaise devra se passer de Steven Kruijswijk blessé, mais elle peut se reposer sur un solide collectif…

"Les Jumbo Visma dominent les courses pour le moment avec Van Aert, Roglic, Kuss" constate Loïc Vliegen (Circus – Wanty Gobert). "Je pense que Ineos est un cran en-dessous cette année".

"Ineos est-il moins fort? C'est surtout Jumbo qui semble beaucoup plus fort" estime Oliver Naesen (AG2R La Mondiale).

"Le Tour de France est toujours une course indécise, car elle est longue" précise Philippe Gilbert (Lotto - Soudal). "Il peut se passer plein de choses. La dernière semaine est importante. On verra si Roglic n’est pas trop tôt en forme et si Bernal a mieux géré sa courbe de forme".

Luke Rowe, équipier d’Egan Bernal chez Ineos est lui aussi impressionné par les performances de l’armada Jumbo-Visma : "Ils n'ont pas gagné le Dauphiné, mais ce qu'ils ont fait lors des 4 premières étapes du Dauphiné est incroyable. Et ensuite, ils ont gagné la 5ème étape avec un domestique (ndlr : Sepp Kuss). Ils sont impressionnants, mais j'ai hâte de relever ce défi avec l'équipe".

Un défi de taille pour INEOS. Une formation britannique qui a remporté 7 des 8 derniers Tour de France.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous