Icône représentant un article video.

Tour de France

Tour de France 2022 : Saugrain s’attend à voir "encore beaucoup de choses de la part de van Aert"

Tour de France 2022 : Saugrain s'attend à voir "encore beaucoup de choses de la part de van Aert"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

09 juil. 2022 à 17:10Temps de lecture10 min
Par Giovanni Zidda

Cyrl Saugrain et Rodrigo Beenkens reviennent sur les enseignements de la 8e étape du Tour de France 2022 entre Dole et Lausanne. Un tronçon accidenté de 186,3 km au terme duquel Wout van Aert s’est imposé pour enregistrer sa deuxième victoire d’étape dans ce Tour de France.

"C’est monté très très vite. Dans la partie très raide, Rafal Majka a tout donné et quand on est revenu dans les 500 derniers mètres, on a laissé la place aux purs puncheurs. Wout van Aert s’est retrouvé un peu enfermé aux 150 mètres mais la porte s’est ouverte et il a pu lâcher les chevaux. On a bien senti qu’il a 'remis les watts' et il est venu s’imposer de bien belle avec un vélo d’avance sur la ligne d’arrivée. Il n’y a pas eu photo, Matthews était très fort, Van Aert était super fort", nous explique notre consultant.

Vainqueur de deux étapes, de loin en tête du classement du maillot vert (NDLR : 115 points d’avance sur son dauphin Jakobsen) et même prince du panache, Wout van Aert a déjà montré sa panoplie de superpouvoir sur ce Tour de France 2022… et on n'en est qu’à la 8e étape. Le coureur de l’équipe Jumbo-Visma peut-il encore faire mieux ? Evidemment, estime Cyril Saugrain.

"On eut attendre encore beaucoup de choses de la part de Wout dans ce Tour de France. Il va certes muter dans un rôle d’équipier modèle mais cela ne l’empêchera pas d’aller s’imposer dans certaines étapes, je pense notamment à celle de Saint-Etienne, de Cahors, de Carcassone ou encore Rocamadour sur le contre-la-montre… en plus de l’étape des Champs-Elysées. Il devra bien sûr cibler ses étapes mais j’ai l’impression que des choses s’ouvriront pour la gagne sans qu’il ne doive faire d’efforts supplémentaires."

Notre consultant conclut son analyse par un commentaire flatteur à propos de van Aert et Pogacar, les deux dominateurs (dans leur registre respectif) de ce Tour de France. "Ce sont deux supers coureurs qui répondent sur tous les terrains. Deux coureurs méga-polyvalent qui peuvent répondre à plein de physionomies de course. Quand on tombe sur deux phénomènes comme ça, ça laisse peu de chances aux autres."

8e étape : Dole > Lausanne : Victoire de Wout van Aert

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous