RTBFPasser au contenu
Rechercher

Tour de France

Tour de France 2022 : Copenhague, le paradis des cyclistes « C’est complètement inutile d’avoir une voiture ici »

Tour de France 2022 : Copenhague, le paradis des cyclistes « C’est complètement inutile d’avoir une voiture ici »

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ils s’appellent Jonas, Finn ou encore Joachim. Des Danois tous sur 2 roues. A Copenhague, les vélos sont partout. A chaque coin de rue. Plus qu’un moyen de transport, c’est un véritable mode de vie dans la capitale danoise.

"C’est plat, c’est pas cher et c’est très bon pour la santé. C’est super chouette !" Ce sont les mots d’un cyclo sur le pont de la Reine Louise. C’est la voie cyclable la plus empruntée au monde. Un lieu très fréquenté. 40 000 cyclistes traversent ce pont chaque jour.

C’est plat, c’est pas cher et c’est très bon pour la santé

Mais pourquoi le vélo est-il le moyen de transport numéro 1 à Copenhague ?

"Tout est fait pour que les gens se déplacent à vélo" explique Jonas qui vit dans le centre-ville. "C’est assez difficile de trouver une place pour se garer en voiture. Ça n’a aucun sens d’utiliser la voiture dans une si petite ville".

Luca et Elsa, des Belges en visite au Danemark sont tombés sous le charme de Copenhague et envisagent de s’y installer. "On vient de Liège" raconte Elsa. "Tout le trafic, c’est que des cyclistes. C’est chouette à voir parce que nous, dans la vie, on est aussi cycliste en Belgique. C’est sympa de voir qu’ici, c’est vraiment la norme".

Tout le trafic, c'est que des cyclistes. C'est vraiment la norme!

C’est la norme dans une ville qui compte plus de vélos que d’habitants. Copenhague, c’est 14 ponts réservés aux cyclistes et 386 km de pistes cyclables. A deux pas du pont de la Reine Louise se trouve la Coopérative des vélos de Copenhague. Un magasin de vélos tenus par 5 mécaniciens. Pierre est l’un deux. Un Français qui vit au Danemark depuis plusieurs années.

L'atelier de la Kobenhavns Cykelkooperativ, l'un des nombreux magasins de vélo dans les rues de Copenhague
L'atelier de la Kobenhavns Cykelkooperativ, l'un des nombreux magasins de vélo dans les rues de Copenhague RTBF

"Je viens de Paris. Ma femme est danoise. Je suis venu au Danemark et j’ai commencé des études de mécanicien vélo" raconte le Parisien. "Ce sont des études qui prennent 3 ans. J’aimais bien le vélo, mais c’est surtout en venant ici que j’ai mordu à l’hameçon".

"C’est complètement inutile d’avoir une voiture ici. Vous pouvez tous faire à vélo. Il y a plus de pistes cyclables que de routes. C’est la solution. Même en hiver d’ailleurs, ça marche très bien. J’ai un vélo cargo pour déposer les enfants à l’école. J’ai un vélo personnel et je n’ai absolument pas besoin de voiture. Sauf si je veux quitter la ville".

Il y a plus de pistes cyclables que de routes...

Et aujourd’hui, la plus grande course cycliste du monde s’invite dans la ville la plus cyclable du monde. Le Tour au Danemark, c’est une grande première. Historique pour les Danois

"Je pense qu’on n’a pas encore réalisé ce que ça représentait" explique Joachim, casqué vissé sur la tête. "Mais j’espère que dans les prochains jours, les gens vont se dire : ‘Oh ! C’est géant. Quel honneur !' Accueillir cet événement, c’est juste incroyable".

Un reportage dans la roue des Danois à découvrir sur Auvio et sur notre chaîne YouTube RTBF Sport.

A Copenhague, 40 000 cyclistes traversent chaque jour le pont de la Reine Louise, la voie cyclable la plus empruntée au monde.
A Copenhague, 40 000 cyclistes traversent chaque jour le pont de la Reine Louise, la voie cyclable la plus empruntée au monde. RTBF

Sur le même sujet

Absences de feux, GSM au guidon, état d'ivresse: chaque jour, 34 cyclistes en moyenne sont verbalisés

Belgique

Articles recommandés pour vous