RTBFPasser au contenu

Tour de France

Tour de France 2022, Christian Prudhomme : "Il sera possible de perdre ce Tour absolument partout"

Tour de France 2022, Christian Prudhomme : "Il sera possible de perdre ce Tour absolument partout"
13 oct. 2021 à 23:00 - mise à jour 14 oct. 2021 à 11:012 min
Par Maxime Berger avec Samuël Grulois

Le Tour de France 2022, du 1er juillet au 24 juillet, dont le parcours a été dévoilé ce jeudi à Paris, présente une distance de 3.328 kilomètres.

Il comporte cinq arrivées au sommet pour les étapes en ligne : une dans les Vosges, à la super Planche des Belles Filles, deux dans les Alpes, au col du Granon et à l'Alpe d'Huez, deux dans les Pyrénées, à Peyragudes et à Hautacam.

La Grande Boucle partira de Copenhague, au Danemark, et visitera trois autres pays : la Belgique, avec Binche le 7 juillet, la Suisse et la France naturellement.

Quelques analyses sur le parcours avec Christian Prudhomme, patron de l'épreuve.


►►► À lire aussi : Tour de France Femmes 2022 : 8 étapes pour une 1ère édition du 24 au 31 juillet


"La première semaine a été conçue pour un type de coureurs sans le moindre doute. Il y a un trio de puncheurs d'exception : Mathieu Van der Poel, Wout van Aert et Julian Alaphilippe. Dans les dix premiers jours, il y aura des montées courtes mais sèches où leur talent peut s'exprimer. Durant la cinquième étape, entre Lille Métropole et Arenberg Porte du Hainaut, il y aura onze secteurs pavés dont cinq inédits. Ils n'ont jamais été empruntés. La Trouée d'Arenberg se situe juste à côté de l'arrivée, mais il y a une ligne TGV. Pour des raisons de sécurité évidentes, il n'est pas envisageable de boucler l'étape avec des TGV qui pourraient arriver à n'importe quel moment. Nous n'allons pas stopper la ligne TGV pour emprunter la Trouée (sourire)", a indiqué Christian Prudhomme à notre micro.

"Il y aura l'été prochain moins de cols que durant les dernières années, mais c'est un trompe-l'oeil. En effet, on va monter plus haut et il y aura cinq arrivées au sommet. Un terrain à l'évidence pour des grandes bagarres. On avait la volonté de remonter une ascension dure et emblématique, c'est le cas avec le col du Granon. Sur ce Tour, tout pourra se jouer partout. La question pour un champion est 'Où vais-je gagner ?', mais surtout 'Où ne vais-je pas le perdre ?'. Il sera possible de le perdre absolument partout : sur les ponts géants du Danemark dès le deuxième jour avec 18 des 20 derniers kilomètres au-dessus de la mer Baltique, dans le vent en allant vers Calais, sur les pavés avant Arenberg, etc. Il faudra tenter de le gagner essentiellement dans la montagne bien sûr", a aussi résumé le patron du Tour.

Cyclisme, Tour de France féminin et masculin : les parcours dévoilés pour 2022

Cyclisme

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Christian Prudhomme et l'impressionnant Pogacar : "On en a connu un qui faisait ça, c'était Eddy Merckx"

Cyclisme

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous