RTBFPasser au contenu

Energie

TotalEnergies annonce son retrait de Birmanie un an après le coup d'Etat

Une manifestation contre le coup d'Etat militaire à Rangoun, en Birmanie, le 14 juillet 2021

Le géant français TotalEnergies a annoncé vendredi son retrait de Birmanie où il était partenaire et opérateur du champ de gaz de Yadana, une demande pressante des ONG de défense des droits humains après le coup d'Etat militaire de l'an dernier.

"Le contexte qui ne cesse de se dégrader au Myanmar, en matière de droits humains et plus généralement d'Etat de droit, depuis le coup d'Etat de février 2021 nous a conduits à réévaluer la situation et ne permet plus à TotalEnergies d'apporter une contribution positive suffisante dans ce pays", précise le groupe dans un communiqué.

Le processus de retrait "prévu aux contrats du champ de Yadana et de la société de transport MGTC au Myanmar" a été initié, et ce "sans aucune contrepartie financière pour TotalEnergies", précise le géant de l'énergie, implanté de longue date dans le pays.

Il sera effectif à l'issue du préavis de six mois et les intérêts de TotalEnergies seront répartis entre les partenaires actuels "sauf refus de leur part", tandis que les opérations seront reprises par l'un d'eux.

TotalEnergies est partenaire (31,24%) et opérateur du champ de Yadana (blocs M5 et M6) aux côtés des Américains Unocal-Chevron (28,26%), de PTTEP (25,5%), filiale de la société nationale d'énergie thaïlandaise, et de la société d'Etat birmane MOGE (15%), contrôlée par l'armée.

Le "gouvernement fantôme" formé en réaction au coup d'Etat de l'armée s'est immédiatement félicité de cette décision, par la voix de sa ministre chargée des Femmes et de la Jeunesse Naw Susanna Hla Hla Soe.

"C'est un message fort envoyé aux militaires. Couper les revenus économiques de la junte est primordial pour détruire le régime. D'autres entreprises doivent suivre l'exemple de Total", a-t-elle déclaré.

Sur le même sujet

22 févr. 2022 à 08:12
1 min
31 janv. 2022 à 14:25
1 min

Articles recommandés pour vous