RTBFPasser au contenu

Tipik

Torturer des prisonniers avec des sons d’Eminem ou Dr. Dre, la CIA l’a fait !

Torturer des prisonniers avec des sons d’Eminem ou Dr. Dre, la CIA l’a fait !
26 mai 2022 à 11:501 min
Par Anaïs Pletinckx

Interlude a mis la main sur des rapports déclassifiés de 2014 qui démontrent des méthodes de tortures utilisées par la CIA après les attentats du 11 septembre. Le média pointe le doigt sur des révélations surprenantes : Eminem, Dr. Dre, Tupac,… nos artistes favoris ont été utilisés à des fins de tortures !

Abus sexuels, roulette russe, privation de sommeil ou waterboarding,.. sont des techniques qu’employait la CIA pendant le gouvernement de George W. Bush pour torturer les prisonniers après les attentats du 11 septembre. Les rapports déclassifiés ont relevé également l’utilisation de " techniques de désorientation sonore " avec des morceaux bien connus. Menottés dans l’obscurité totale, les prisonniers étaient forcés à entendre la même chanson pendant des heures.

" Kim ", " The Real Slim Shady” d’Eminem ou " All Eyez On Me " de Tupac et également des morceaux de DR. Dre étaient couramment utilisés. Le rap était propice à la torture grâce aux boucles sur les beats qui pouvaient agacer par ces répétitions. Les chansons étaient aussi choisies pour leur contenu (violence, drogue, sexe) destiné à choquer les religieux enfermés par le CIA. Pour ainsi permettre la diminution des capacités cérébrales et mener les détenus à la folie en les empêchant de dormir.

En 2009, le gouvernement de Barack Obama a interdit la " technique d’interrogatoire renforcée ". Mais elle a laissé des marques : Binyam Mohamed a dû écouter " Slim Shady " d’Eminem durant 20 jours "J’ai entendu ça sans arrêt. "Je pouvais entendre d’autres personnes dans la prison crier et se casser la tête contre les murs" a-t-il confié à son avocat, le fondateur d’une organisation Anglaise (Reprieve) déterminée à mettre fin aux pratiques de torture musicale.

 

 

Articles recommandés pour vous