Judo

Toma Nikiforov, déçu de sa cinquième place au Grand Chelem d’Abu Dhabi : "Terminer l’année comme ça, c’est vraiment horrible"

Toma Nikiforov s’est bloqué le dos avant de débuter sa compétition.

© Tous droits réservés

28 nov. 2021 à 17:18Temps de lecture2 min
Par Jérôme Jordens avec Kevin Paepen

Toma Nikiforov participait au Grand Chelem d’Abu Dhabi et a dû se contenter d’une cinquième place accueillie avec beaucoup de déception. Après sa désillusion des JO, le judoka belge a connu une nouvelle mésaventure avec son corps, lui qui a déjà dû souvent se battre contre les blessures comme il l’a expliqué à Kevin Paepen : "Compétition vraiment compliquée à analyser parce que c’est la première fois que ça m’arrive. Avant de commencer l’échauffement, je me coince le dos. J’ai commencé à avoir vraiment super mal et la respiration coupée. Je n’ai pas fait d’échauffement complet. J’étais limité dans mes mouvements et dans mes déplacements parce que dès que je relâchais un peu trop, ça me lançait et me coupait la respiration. Du coup c’est pour ça que j’ai combattu comme un robot aujourd’hui".

Si physiquement il a été gêné par son dos, il admet que c’est tactiquement qu’il a sans doute pêché dans son combat face à Adamian : "Malgré ça, je me sentais plus ou moins bien, j’avais très bien fait mon poids. J’ai très bien commencé la compétition et puis contre Adamian tactiquement j’appliquais bien les consignes mais après avoir marqué le waza ari, il a accéléré et j’aurais peut-être dû un peu changer la tactique. Je suis resté dans le même plan et là était mon erreur. En plus, j’étais assez fatigué. J’étais assez limité dans mes mouvements. J’ai eu le temps de digérer la défaite puisqu’il y a eu deux heures et demi avant le combat suivant. Mais cette défaite était quand même difficile à avaler. Il m’avait déjà battu auparavant. Je sais qu’il est très fort mais il n’est pas invincible. Pour le même prix je lui mets ippon et je vais en finale".

Si le sentiment premier est sans doute la déception à la sortie du tournoi, Toma Nikiforov a déjà le regard tourné vers le futur et part déjà en stage pour préparer la suite : "Résultat final, je suis cinquième, je rentre bredouille et terminer l’année comme ça c’est vraiment horrible. Mais ça me motive pour la suite. Je repars dans même pas deux jours pour un stage de deux semaines en Mongolie. Je vais justement pouvoir progresser et améliorer toutes les choses que j’ai démontrées aujourd’hui ou que je n’ai justement pas démontrées. En place de trois, pareil je me sentais bien mais il était tactiquement plus à l’affût que moi et une fois que ce genre d’adversaire mène au score c’est difficile de les approcher parce qu’il a un judo plus tactique et défensif donc ça devient très compliqué. Et puis le deuxième score, perdre sur ippon ou waza ari en fin de combat, il n’y a pas de grande différence donc j’ai pris des risques et j’ai pris un deuxième score. Malheureusement c’est comme ça, j’ai fait beaucoup de combats, j’ai touché des judokas du top mondial. C’est un des buts principaux et je pense que c’est bon pour la suite".

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous