Dossier

Tom Petty et ses collaborations cinq étoiles !

Tom Petty

© Samir Hussein/Getty Images

Au-delà d’une carrière très fructueuse et jalonnée de récompenses prestigieuses, Tom Petty aura aussi marqué les esprits et les platines à l’aide de collaborations tout aussi grandioses. Pour célébrer les cinq ans de sa disparition, nous vous en épinglons quelques-unes…

Stevie Nicks : "Stop Daggin’My Heart Around" (1981)

Cette collaboration illustre bien une caractéristique essentielle de Petty : la générosité. Puisque ce titre, "Stop Daggin’My Heart Around", était initialement destiné au quatrième album des Heartbreakers Hard Promises. Mais le producteur Jimmy Lovine passe en studio au moment où Tom Petty joue ce morceau et le persuade de le donner à Stevie Nicks, qui avait grandement besoin d’un hit en puissance pour mettre sur orbite son premier : "Bella Donna". Il en sortira finalement un duo entre Nicks et Petty, qui deviendra effectivement un hit planétaire.

La version solo de ce titre, avec Petty seul à la barre, émergera finalement des années plus tard, dans un coffret rétrospectif où seront exhumés plusieurs inédits, dont ce morceau.

Loading...

Bob Dylan – "Band of the Hand" (1986)

En fait, le Zim’et Petty se connaissaient déjà depuis bien avant l’aventure des Traveling Wilburys, qui vont éclore une paire d’années plus tard. Puisque Petty a notamment aidé son camarade Dylan pour les besoins de la production de la bande-son du film Band of the Hand, et a même prêté sa voix à la plage titulaire du disque. Et c’est Stevie Nick, avec qui Petty avait donc déjà ferraillé, qui, par un juste retour d’ascenseur, va payer de sa personne pour assurer les chœurs du morceau.

 

Loading...

Les Traveling Wilburys – 1988/1990

Direction, maintenant, un super "supergroupe ", ce sont les Traveling Wilburys, groupe qui rassemblait une sorte de "hall of fame" du rock, où Petty était accompagné de Bob Dylan, George Harrison, Jeff Lynne et Roy Orbison. Il en sortira deux albums, parus respectivement en 1988 et 1990, ainsi qu’une compilation en 2007, alors que le groupe n’existait plus. Le premier opus a été mis en boîte chez Dave Stewart, en vacances d’Eurythmics à ce moment-là, en dix jours à peine…

Pour l’anecdote, sachez encore qu’initialement, Petty ne devait pas faire partie du groupe. Mais George Harrison ayant oublié sa guitare chez Tom, il est revenu la chercher et lui a proposé d’intégrer le groupe par la même occasion. A quoi tient l’histoire, quand-même…

Ce premier disque est annoncé par le titre "Handle with Care", avec un clip dans lequel apparaît tout ce beau monde. Mais sous un pseudonyme censé tous les rattacher à la famille fictive des Wilbury. Certains spectateurs vont même jusqu’à prétendre qu’il s’agit de sosies, et non pas des vrais musiciens. Comme quoi les théories du complot ne datent pas d’hier…

Sorti deux ans plus tard, le second album de la bande récoltera moins de succès. Il faut dire que l’effet de surprise est émoussé, et que Roy Orbison, décédé en 1988, ne figure forcément pas dessus.

Loading...

Johnny Cash : "Sea of Heartbreak" (1996)

Toujours à l’affût d’une bonne collaboration, Petty participe activement à l’album de Johnny Cash : American II : Unchained, sous la houlette de Rick Rubin. Si Tom Petty et ses Heartbreakers assurent le "backing band" sur tout le disque, c’est surtout le morceau "Sea of Heartbreak" qui sort du lot. Puisque Petty y assure non seulement la musique et y signe également des harmonies vocales pour ce titre, reprise millésimée de Don Gibson.

Fan avoué de Cash depuis des décennies, Petty se réjouira souvent publiquement de cette association et ne se privera de le répéter lors de multiples interviews. "Jouer avec Cash est un rêve de gosse ! C’est un maître absolu !". En retour, Cash lui enverra une carte postale avec ces mots : "Tom, tu es un homme bon avec qui chevaucher la rivière.", une note élevée au rang de relique par un Petty qui la conservera dans sa poche jusqu’à sa mort.

 

Loading...

Axl Rose aux MTV Music Video Awards (1989)

On le sait peu, mais les deux icônes du rock, au sommet de leurs popularités respectives à cette époque-là, se sont retrouvées lors de la cérémonie pour se lancer dans une version inattendue du "Free Fallin" de Tom Petty. Bilan : un fameux moment d’anthologie, tout simplement !

 

Loading...

Les débuts de Dave Grohl à la batterie (1994)

Petty demande à Dave Grohl d’assurer la batterie sur "You Don’t Know How It Feels" lors du show télé "Saturday Night Live". Il s’agira de la première fois derrière les fûts pour Grohl depuis la fin de Nirvana. Galvanisé par leur osmose, Petty lui proposera même d’intégrer durablement les Heartbreakers. Proposition que Dave refusera poliment vu qu’il était déjà en train de plancher sur le premier album des Foo Fighters, qui recueillera le succès que l’on sait…

 

Loading...

Prince au Rock’n’Roll Hall Of Fame (2004)

Cette année-là, Petty est accompagné de Steve Winwood, Jeff Lynne et, surtout, Prince. Tous ensemble, ils se lancent dans une reprise endiablée du "When My Guitar Gently Weeps" de George Harrison, où la complicité entre Petty et Sa Majesté Pourpre, est éclatante.

 

Loading...

Sur le même sujet

Les héritiers de Tom Petty poursuivent les républicains américains

Journal du Rock

Un premier live pour Tom Petty & The Heartbreakers en 13 ans

Journal du Rock

Articles recommandés pour vous