Vie pratique

Titres-services : des clients sollicités pour contribuer à la rémunération des aide-ménagères

Titres-services : des clients sollicités pour contribuer à la rémunération des aide-ménagères. Photo d'illustration.

© Getty Images

23 mars 2022 à 10:53 - mise à jour 23 mars 2022 à 17:01Temps de lecture2 min
Par Thierry Vangulick

C’est une pratique qui va se répandre de plus en plus ! Domestic service, une société de titres-services propose désormais à ses clients un abonnement de 10,15 ou 20 euros par mois pour que le client puisse contribuer à la rémunération des aide-ménagères.

On se souvient que celles-ci ont manifesté à plusieurs reprises pour obtenir une hausse de la prise en charge de leurs frais de déplacements qui amputent une rémunération déjà très modeste. Cet abonnement, s’il est accepté par le client, pourra contribuer à mieux défrayer les travailleuses.

Question de survie

Cette mesure est indispensable à la survie de notre société explique Jérôme Paquot, directeur du service marketing et communication de Domestic Services : " On se retrouve dans une situation où les revenus des titres-services ne suffisent plus à couvrir l’ensemble de nos charges, dont le salaire des aide-ménagères constitue la part principale. N’ayant pas la main sur le prix des titres-services qui est déterminé par les régions, nous sommes contraints et forcés de trouver des revenus complémentaires".

"Le prix du titre-service est toujours de 9 euros et n’a pas changé depuis 2014. Or nos charges ont-elles augmenté, l’absentéisme chez les travailleuses atteint des records. Aujourd’hui, nous perdons de l’argent chaque mois. Lorsqu’une de nos aide-ménagères ou un client sont absents, pour cause de covid par exemple, et il y a encore de nombreux cas contacts, nous devons annuler la prestation mais payer la travailleuse quand même !"

Le directeur du service marketing et communication de Domestic Services poursuit : "On a reçu au début de la crise covid, des aides de l’état mais c’est fini depuis longtemps. On ne sait plus suivre ! Nous avons donc décidé de proposer l’abonnement dont un tiers sera directement reversé à nos travailleuses. Et pour le client, en compensation, nous offrons aussi des bons d’achat pour des produits d’entretien écologiques que nous fournissons et livrons à domicile".

​​​​​​​Tout le secteur va s’y mettre

Une situation que connaissent par ailleurs toutes les agences de titres-services confirme Arnaud Legrelle, directeur Wallonie et Bruxelles de Federgon, la fédération des employeurs de titres-services : " Malgré l’aide financière des régions qui ajoutent 16 euros par heure prestée au chèque de 9 euros payé par le client, les charges et le manque de revenus sont tels que cela devient une question de survie pour de plus en plus de sociétés. La possibilité de facturer des frais complémentaires existe depuis longtemps dans la réglementation mais jusqu’à il y a peu, les agences ne facturaient que des sommes très modestes relatives à des frais administratifs. Désormais, et c’est légal, les agences demandent une participation plus importante à leur client. Dans ce cas-ci, Domestic-service a choisi la formule de l’abonnement mais cela peut prendre d’autres formes. De nombreuses agences ont déjà décidé de facturer des frais complémentaires ou s’apprêtent à le faire. "

D’ici là, les utilisateurs peuvent refuser de souscrire cet abonnement et faire jouer la concurrence entre plusieurs agences de titres-services. Mais ils devront se décider vite car, à terme, c’est sans doute tout le secteur qui va s’y mettre.

Sur le même sujet: JT 26/01/2022

Sur le même sujet

Bruxelles : une formation mobile pour réduire la fracture des aides ménagères au numérique

Actualités locales

Criminalité : Sodexo avertit les utilisateurs de titres-services qu'une tentative de hameçonnage circule

Belgique

Articles recommandés pour vous