RTBFPasser au contenu
Rechercher

Cyclisme

Tirreno-Adriatico : Warren Barguil remporte la 5e étape en solitaire, Remco Evenepoel, auteur d’un tout droit surprenant, s’en sort bien

Warren Barguil s'impose sur la 5e étape en Italie.
11 mars 2022 à 06:00 - mise à jour 11 mars 2022 à 16:06Temps de lecture1 min
Par Jâd El Nakadi

Quel numéro de Warren Barguil ! Le Français, présent dans l’échappée initiale, s’est imposé en solitaire lors de la 5e étape de Tirreno-Adriatico après avoir grimpé les nombreux "murs" répartis tout au long des 155 kilomètres de course entre Sefro et Fermo. Le coureur de la formation Arkéa-Samsic, qui participait pour la première fois de sa carrière à la Course des deux mers, a devancé le Belge Xandro Meurisse et l’Italien Simone Velasco.

Cette 5e étape, connue sous le nom de L’étape des Murs, est dédiée aux baroudeurs et aux opportunistes. L’année dernière déjà, Mads Wurtz Schmidt l’avait emporté devant ses compagnons d’échappée à Fermo.

Il a néanmoins fallu attendre 50 km de course pour voir un groupe de 12 coureurs s’extirper du peloton. À 40 kilomètres de l’arrivée, les fuyards comptent 4 minutes d’avance sur le peloton emmené par la formation UAE Team Emirates.

À 20 kilomètres de Fermo, le Français Warren Barguil passe à l’attaque dans l’échappée mais se fait rapidement reprendre. Remco Evenepoel, bien en place au sein du peloton, tente sa chance et attaque à son tour alors que le peloton compte 1 min 13 de retard sur les fuyards. Tadej Pogacar, leader avant cette 5e étape, et Jonas Vingegaard, sont les seuls capables de suivre le Belge.

Et alors qu’Evenepoel poursuit ses efforts et se rapproche lentement mais sûrement de l’échappée, Remco manque un virage en descente et va tout droit… au même titre que Pogacar et Vingegaard. En l’absence de signaleur, les trois coureurs ont suivi la voiture placée devant eux et se sont trompés de route.

Quoi qu’il en soit, Evenepoel et ses deux poursuivants n’ont pas d’autre choix que de faire demi-tour et de repartir avec le peloton.

À l’avant de la course, Barguil appuie à nouveau sur l’accélérateur et s’envole dès le pied de la montée finale (1,1 km à 9,6%). Aucun fuyard ne parvient à le rattraper cette fois. Le Français d’Arkéa-Samsic s’offre ainsi son premier succès de la saison. Malgré le problème de signalisation dans le final, Evenepoel garde sa deuxième place au classement général et reste à 9 secondes de Pogacar.

Loading...

Articles recommandés pour vous