RTBFPasser au contenu

Timeline : Focus sur le 15 octobre

Timeline : Focus sur le 15 octobre
15 oct. 2021 à 05:451 min
Par François De Brigode

Un peu de philosophie dans le monde du rock en ce 15 octobre. Le morceau s’appelle ''Beautiful Day''. U2 est au sommet des hit-parades le 15 octobre, avec cet extrait de ''All that you can’t leave behind''. C’est en octobre 2000 que le chanteur Bono évoque un homme qui a tout perdu et qui se rend compte que l’essentiel est ailleurs, et qu’il est même très content de vivre avec ce qui lui reste.

Les Stones font toujours l’actualité et là c’est presque risible quand on sait que Keith Richards aimait les drogues dures. Le 15 octobre 1973, Keith Richards est coupable de possession de cannabis. Du light, en effet, par rapport à sa consommation habituelle. Il est banni du territoire français pendant deux et doit payer 5000 francs français d’amende.

Si on n’aime pas ceux qui font du bruit au cinéma, l’information suivante va nous faire sourire. Le 15 octobre 2013, Madonna est interdite d’un cinéma, à Alamo, en Californie. Et cela parce qu’elle a envoyé des SMS alors qu’elle regardait un film. Le patron de ce cinéma a déclaré que si elle ne s’excusait pas, elle n’y remettrait jamais les pieds. Et apparemment elle ne s’est pas excusée. Si on pouvait faire la même chose avec les bouffeurs de pop-corn, on serait content !

Deux naissances importantes : le 15 octobre 1948, le chanteur Chris Deburg est né dans la ville de Venado Tuerto. Une ville d’Argentine, dans la province de Santa Fé. Et c’est le 15 octobre 1953 que naît Tito Jackson. Ce n’est pas nécessairement le plus connu. Il sera membre dans l’ordre des Jackson Five, et puis des Jackson. Aujourd’hui, il est répertorié comme étant un bon producteur.

Côté affaires de gros sous, mais ce qui suit est plutôt drôle. Le 15 octobre 1965, Jimmy Hendrix signe un contrat, son premier contrat. Et sachez qu’il va le signer pour la somme extraordinaire de 1 dollar. Avec un petit avenant au contrat, il touchera 1% sur chaque exemplaire vendu. Et en 66, on ne peut pas dire que les Pink Floyd étaient très chers. Le groupe jouait à la Round House de Londres, et tous les musiciens seront rémunérés pour la somme extraordinaire, là aussi, de 15 livres.

Articles recommandés pour vous