Mode

Tim Kaeding : "Acheter moins de vêtements de meilleure qualité est l'un des meilleurs moyens de protéger la planète"

Tim Kaeding : "Acheter moins de vêtements de meilleure qualité est l'un des meilleurs moyens de protéger la planète".

© Courtesy of Mother/Zoey Grossman

13 sept. 2022 à 12:00Temps de lecture3 min
Par RTBF avec AFP

Fondé en 2010 par Lela Becker et Tim Kaeding, Mother s'est donné pour objectif de faire bouger les lignes dans l'industrie du denim. Cela passe par des produits de qualité, des matériaux plus durables et le recours à l'upcycling, comme en témoigne sa collection 60% Mother.

Tim Kaeding, co-fondateur de la marque de jeans premium, revient sur le lancement de cette gamme éco-responsable et passe en revue les solutions et alternatives destinées à faire du jean une pièce mode respectueuse de l'environnement.

Le jean fait aujourd'hui l'objet de nombreuses critiques en raison de son impact sur l'environnement. Est-ce une chose que Mother prend en considération ?

Oui, au regard de notre implication dans l'univers du denim, nous nous sommes engagés à aider l'industrie à s'éloigner des processus néfastes pour l'environnement et nous collaborons avec nos partenaires de la chaîne logistique pour aider à réduire les impacts environnementaux de l'ensemble des produits Mother. Pour notre collection 60% Mother, notre objectif était de prendre des pièces destinées à finir dans des décharges, des surstocks, des vêtements d'occasion, des invendus, et de créer de nouveaux styles sans devoir passer par la chaîne de production.

Quelle est justement la particularité de la collection 60% Mother ?

La collection 60% Mother s'articule essentiellement autour de l'upcycling, autrement dit il est question de créer de nouvelles pièces à partir de déchets pré et post-consommation. Chacune des capsules est différente, se basant à chaque fois sur une vision bien spécifique et sur les matériaux disponibles. Pour notre récente capsule Surf's Up avec Carolyn Murphy, nous nous sommes concentrés sur des vêtements de plage inutilisés en nous procurant de vieux tricots rayés, des chemises hawaïennes vintage et d'autres tissus invendus pour créer une collection qui rend hommage aux liens étroits de Carolyn avec la culture du surf en Californie et à Hawaï.

Plus concrètement, quels matériaux ont été utilisés pour concevoir les pièces de cette collection ?

S'agissant d'une collection upcyclée, les matériaux utilisés existent déjà sous une forme ou une autre. Nous avons donc recours à ce qui est disponible à l'instant T, et c'est précisément ce qui dicte vraiment la composition de la collection. En ce sens, c'est comme cuisiner avec les produits d'un marché fermier. Nous utilisons finalement tous les déchets de consommation qui correspondent à l'histoire de la collection.

Le processus de fabrication des vêtements de la collection 60% Mother est-il également différent de celui des autres gammes de produits proposées par la marque ?

Oui, il est même totalement différent de celui de nos autres collections. Il n'y a pas d'eau ni de produits chimiques. Nous découpons les matériaux que nous récupérons et nous les cousons ensemble pour créer quelque chose de nouveau, souvent unique en son genre.

Vous collaborez régulièrement avec Carolyn Murphy pour soutenir des associations et organisations environnementales. Comment les choisissez-vous ?

Nous avons toujours admiré l'amour de Carolyn pour la nature et son respect de l'environnement. Pour ces collaborations, nous nous tournons vers elle pour guider les organisations avec lesquelles nous travaillons. Elle aime soutenir les organisations qui aident des écosystèmes entiers, comme Save The Waves Coalition. C'est vraiment formidable de pouvoir soutenir leur mission avec notre dernière collection.

Comment rendre le jean vraiment éco-responsable ?

Les progrès qui ont été réalisés dans les processus de fabrication du denim sont bien sûr très importants mais je pense qu'un autre élément clé de l'éco-responsabilité est la réduction des déchets grâce à la longévité des produits et à l'upcycling. Le denim étant considéré comme l'un des vêtements les plus fréquemment portés et les plus appréciés de la garde-robe, c'est un domaine dans lequel il peut vraiment prospérer. Les jeans de qualité s'améliorent avec le temps. Un vieux jean usé peut être 1.000 fois plus cool qu'un jean acheté en magasin. Acheter moins de vêtements de meilleure qualité est l'un des meilleurs moyens de protéger la planète.

Sur le même sujet

Le manque d'information, ultime frein à l'avènement de la mode durable

Mode

Le Greenwashing dans la mode : comment le repérer et l’éviter ?

Ecologie

Articles recommandés pour vous