RTBFPasser au contenu

"TikTok Girl" : accusée de sexisme et de slut-shaming, la nouvelle chanson de McFly et Carlito ne passe pas

Loading...

"Dans les couloirs du lycée / Elle s’imagine Kylie Jenner / C’est la vie dont elle rêvait / Millions de likes et commentaires"… Dans leur dernier clip, qui annonce la sortie de leur album, les YouTubeurs trentenaires McFly et Carlito dressent un portrait quelque peu satirique des 'TikTok Girls', les jeunes femmes de la génération Z qui deviennent célèbrent en se déhanchant sur le réseau.


►►► À lire aussi : 14 juillet: Mcfly et Carlito, deux Youtubeurs dans les avions de la Patrouille de France, un gage controversé


Mais les paroles de la chanson, censée dénoncer le mirage des réseaux sociaux pour les ados mal dans leur peau, ont du mal à passer. Plusieurs internautes relèvent le côté sexiste de la chanson, notamment sur ce passage : "Elle enfile son crop-top Jennyfer / Et laisse entrevoir ses jambes". Plusieurs passages du clip pointent la sexualisation de ces vidéos (la jeune fille rembourre son soutien-gorge notamment) dans un but racoleur. Un comble pour certains : les deux vidéastes n’hésitent pas, eux, à se montrer régulièrement nus sur leur chaîne… pour faire le buzz.

Loading...

La vidéo, sortie vendredi, a déjà dépassé 1,1 million de vues sur YouTube, mais elle comptabilise beaucoup de pouces rouges, synonymes de mécontentement, et les commentaires négatifs s'accumulent. Si certains s'attardent sur la musique country jugée ringarde, d'autres reprochent au duo un "message maladroit" : attaquer les jeunes femmes sur leur désir de plaire. "Des centaines de personnes font ça [danser, ndlr] pour les likes, mais c'est leur manière à eux de se sentir bien", rappelle un internaute. 

"Pourquoi présenter ce sujet comme ça ?", s'interroge un autre. "Si vous voulez préserver votre côté humoristique, alors évitez. Parce que ce que ça donne au final c'est un clip un peu médiocre, qui essaie de parler d'un sujet beaucoup trop nuancé pour pouvoir être condensé dans un clip humoristique."

Loading...

Au cours du clip, on voit la protagoniste accumuler les likes grâce à ses vidéos sur TikTok, puis subir du cyberharcèlement… Le réseau serait-il alors la cause du mal-être des jeunes filles ? Selon la journaliste Eva Levy du site MadmoiZelle, c’est la morale, plutôt discutable, de cette chanson. "On ne comprend pas le but de cette chanson, à part peut-être banaliser le sexisme que subissent les jeunes adolescentes et les montrer comme des personnes avides de likes et de commentaires sans rien d’autre derrière", écrit-elle. Une manière de faire du "slut-shaming" : rendre les femmes responsables de leur propre harcèlement à cause d'un comportement que l'on juge risqué.


►►► À lire aussi : La RTBF sur TikTok : contrairement aux idées reçues, les adolescents et les jeunes adultes consomment de l’info, une question de codes


Selon la journaliste, le clip accumule des poncifs qui sonnent comme un message de "boomer" (personne née dans les années 50-60) face à une génération qu’ils ne comprennent pas. D’autant que la chanson cible particulièrement les filles, qui ne sont pas les seules utilisatrices du réseau. "Pourquoi parler d’une fille spécifiquement quand littéralement tous les ados, et même les adultes, font ce genre de chorégraphies sur la plateforme ?", s’interroge Eva Levy. Plusieurs internautes ont en effet partagé des vidéos d'hommes dansant torse nu ou faisant du sport, pour les mêmes raisons que les femmes.

Les deux YouTubeurs, qui comptent plus de 5 millions d'abonnés, n'en sont pas à leur coup d'essai : leur vidéo avec Emmanuel Macron en mai dernier avait fait grincer des dents, de nombreux internautes y voyant une opération de communication du président. Une autre vidéo, dans laquelle ils évoquaient leur vie familiale en compagnie de leurs épouses, avait fait réagir : ils y expliquaient que le ménage et l'entretien du foyer n'était "pas dans leurs priorités", reléguant cette charge mentale à leur compagne.

TikTok interdit en Italie au moins de 13 ans (JT 26/01/2021)

Faut-il interdire TikTok au moins de 13 ans comme en Italie ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous