RTBFPasser au contenu

Diables Rouges

Thomas Meunier : "Axel Witsel au Standard ? On en rit ensemble, mais ce n'est pas pour tout de suite"

Thomas Meunier évoque la situation délicate d'Axel Witsel au Borussia Dortmund

Football

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Thomas Meunier a accordé une longue interview à la RTBF. Le latéral droit des Diables Rouges et du Borussia Dortmund a notamment évoqué la situation de son coéquipier Axel Witsel dans le club allemand. Le médian défensif n’a plus beaucoup de temps de jeu et se dirige vers la porte de sortie. Des rumeurs l’envoient au Standard. Est-ce crédible ? On a posé la question à Thomas Meunier.

Après des années comme taulier dans l’entrejeu du Borussia, Axel Witsel vit aujourd’hui des heures bien plus délicates. Le milieu défensif n’est plus titulaire indiscutable et n’obtient plus beaucoup de temps de jeu. Axel n’entre plus vraiment dans les plans du club et du coach Marco Rose. En fin de contrat, tout indique qu’il pourrait quitter le club à la fin de la saison.

Nous avons demandé à Thomas Meunier comment son coéquipier vivait ce nouveau statut peu enviable. "Je ne dirais pas qu’il est devenu indésirable à Dortmund" tempère Thomas Meunier. "Il y a des clubs où les joueurs sont renvoyés dans les noyaux B ou C et dont on n’entend plus parler. On leur fait des crasses, etc. Ce que j’aime ici, au Borussia, c’est que quand tu es correct avec les gens, les gens sont aussi corrects avec toi. Axel a toujours été professionnel et correct avec le club. Son aventure avec Dortmund semble toucher à sa fin, même si on n’est jamais à l’abri d’une surprise. Il s’entraîne tous les jours, ne discute pas et est toujours exemplaire".

Witsel ne représente plus l'avenir du Borussia Dortmund

"Évidemment, entre nous, on discute de sa situation. Axel se rend bien compte qu’il a maintenant 33 ans et qu’il y a des gars comme Jude Bellingham, Mahmoud Dahoud ou Emre Can qui jouent à la même position que lui et qui sont beaucoup plus jeunes et représentent plus le futur du club. Pour tout ça, ça me paraît compliqué de voir Witsel prolonger ici à Dortmund. Il n’est pas triste, il connaît la situation. Après ce n’est que six mois dans une carrière de 15 ou 20 ans comme joueur professionnel. Il est très consciencieux, il s’entraîne tous les jours et joue encore des matches malgré tout. Il est encore disponible et le coach ne le met pas de côté puisqu’il le fait monter au jeu presque systématiquement. Il fait encore partie du groupe et n’est pas mis de côté".

Avec Thorgan et Axel, nous avons rigolé de cette rumeur 'Witsel au Standard'

Le contrat d’Axel Witsel en Bundesliga se termine en juin, à la fin de la saison 2021/2022. "À 33 ans, je trouve qu’Axel est encore une bonne pioche et je pense que le fait de partir de Dortmund en étant libre, ça va lui ouvrir des portes. Avec Thorgan et Axel, on a lu cet article qui évoque une rumeur d’un éventuel retour au Standard. On en rit ensemble ! Maintenant, Axel est un vrai Liégeois. Donc, il pourrait, à un moment donné, se dire : 'il y a un vrai projet au Standard, ça me plairait d’en faire partie, d’encadrer les jeunes et apporter ma pierre à l’édifice et de faire en sorte que le Standard revive un petit peu'. Ça, c’est quelque chose qu’il pourrait totalement faire. Mais là, ce qu’il veut c’est encore jouer au football dans des équipes ambitieuses et qui peuvent encore faire la différence en coupe d’Europe, etc. Je pense que le Standard n’est pas vraiment dans cette situation à l’heure actuelle. Donc je ne vois pas Axel signer un contrat du côté liégeois dans l’immédiat", estime Thomas Meunier.

"Mais on a charié Axel avec ça. On lui a dit : 'c’est déjà la fin de carrière'. On pense un peu à Vincent Kompany par exemple, qui est revenu à Anderlecht aussi dans l’optique de devenir coach. Vincent a eu beaucoup de blessures et de situations un peu compliquées sur la fin. Mais Axel est encore au top de sa forme, comme un mec de 25 ans. Et je pense qu’il peut encore aligner quelques années sur le terrain dans les clubs de haut niveau. Il ne reviendra pas tout de suite. Il reviendra, c’est certain, mais pas tout de suite", conclut Thomas.

Loading...

Sur le même sujet

26 janv. 2022 à 20:25
1 min
26 janv. 2022 à 19:36
1 min

Articles recommandés pour vous