Thomas Gunzig et la vie sauvage (R)

Thomas Gunzig

© Tous droits réservés

31 oct. 2017 à 11:00Temps de lecture1 min
Par Fabrice Kada

Thomas Gunzig écrit pour la radio, pour le théâtre et pour le cinéma. Son dernier roman raconte l'histoire du retour à la civilisation occidentale d’un jeune homme élevé dans la jungle africaine. La vie sauvage parle donc de notre société au travers des yeux de quelqu’un qui a grandi loin de chez nous. Et, petit à petit, on finit par se demander si la sauvagerie ne serait pas autant présente ici qu’ailleurs, voire peut-être même plus…
Rencontre avec Thomas Gunzig dans le Sud de Bruxelles, au Bois de la Cambre, par un après-midi ensoleillé.

Les conseils de lecture de Thomas Gunzig: Patricia de Geneviève Damas et Robinson de Laurent Demoulin (Gallimard).

En deuxième partie, Nicolas Gilson a aimé Une femme douce de Sergei Loznitsa et 120 battements par minute de Robin Campillo. Philippe Marczewski n'a pas de mots pour décrire la force de Jérusalem, le dernier roman d'Alan Moore - près de 1300 pages - traduit par Claro et publié aux éditions Inculte.

Les musiques
Antonio VIVALDI
- Nisi Dominus en sol mineur pour contre-ténor, cordes et continuo RV 608, Nisi Dominus. Carlos MENA, Ricercar Consort, dir. Philippe PIERLOT. Mirare.

Richard WAGNER - Tristan und Isolde, Isoldes Liebestod. Berliner Philharmoniker, dir. Wilhelm FURTWÄNGLER. Deutsche Grammophon.

Dimitri CHOSTAKOVITCH - Concerto pour piano No.1en do mineur Op.35 - II. Lento. Boris Giltburg, Rhys Owens, Royal Liverpool Philharmonic Orchestra, Vasily Petrenko. Naxos.

Max VANDERVORST - Petite fleur dans une peau d'valse. Max VANDERVORST. Curieux Tympan / Maison de la Pataphonie.

Baden POWELL - Samba da Bênção. Imagem.

J.S. BACH / Nicolas GODIN / Vincent TAURELLE - Club Nine. Nicolas GODIN. Because Music.

Production et présentation : Fabrice KADA
Réalisation : Marion GUILLEMETTE

Articles recommandés pour vous