RTBFPasser au contenu
Rechercher

WRC

Thierry Neuville détaille sa journée de galère sur le Monte-Carlo : "On démarre la saison comme on a fini la précédente, c'est frustrant"

Thierry Neuville détaille sa journée de galère sur le Monte-Carlo : "On démarre la saison comme on a fini la précédente, c'est frustrant"

WRC Monte-Carlo

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

22 janv. 2022 à 19:39Temps de lecture2 min
Par Cédric Lizin et Olivier Gaspard

Thierry Neuville espérait vivre une journée tranquille sur les routes du Monte-Carlo, c'est tout le contraire qui s'est produit : le pilote belge a galéré tout au long des cinq spéciales du jour en raison, notamment, de problèmes d'amortisseurs, qui l'ont relégué à près de huit minutes (7:44.1) du leader, Sébastien Ogier. Les déboires d'autres concurrents (Elfyn Evans, Ott Tanak et Takamoto Katsuta) lui ont toutefois permis de conserver une inespérée sixième place...

"C'était une journée décevante, on a perdu tout espoir d'un bon résultat dès la deuxième spéciale du jour, a détaillé Thierry Neuville au micro d'Olivier Gaspard, l'envoyé spécial de la RTBF sur le Monte-Carlo. Déjà dans la première, on avait eu des problèmes de pression d'essence, la voiture ne voulait pas démarrer et se coupait tout le temps. On a "survécu" à cette première spéciale, mais ensuite, on a eu des soucis d'amortisseurs, qui se sont aggravés au fil des kilomètres avant de lâcher entièrement dans les deux dernières spéciales de l'après-midi. On a quand même réussi à continuer, on a beaucoup mécaniqué, et nous sommes à l'arrivée ce soir. Mais on aurait pu être en troisième position, malheureusement, nous ne sommes que sixièmes. On démarre la saison comme on a terminé la précédente, c'est frustrant, il va falloir réagir, et vite ! On ne peut pas se permettre un deuxième rallye comme ça en début de saison, parce que chaque point sera important. On a la capacité de jouer la victoire sur de nombreuses manches, si pas toutes, mais il nous faut l'outil pour ça. Et ce week-end, on voit qu'il nous reste beaucoup de boulot."

"Nos plus grands concurrents dans la lutte pour le titre, Ott Tanak et Elfyn Evans, sont derrière nous, c'est le seul point positif, a repris le pilote belge. J'espère que ce retard sur notre nouvelle voiture sera un bénéfice plus tard, parce que la voiture a beaucoup changé au dernier moment pour être plus compétitive. Prendre des points dans la Power Stage, je crois que ce sera difficile : je crois que je suis au bout de mes pièces de rechange. On a pété un diff' vendredi soir, et celui-ci pose problème depuis ce matin, et je n'en ai plus de secours. Je suis bloqué avec ce que j'ai pour le moment, j'espère prendre un ou deux points."

WRC Monte-Carlo, le débriefing du samedi : Loeb et Ogier ont joué dans la neige de Sisteron, Neuville et Hyundai ont galéré

WRC Monte-Carlo

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Thierry Neuville à l'agonie. Son amortisseur est à nouveau passé à travers le capot.

WRC - Rallye de Monte-Carlo 2022

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous