RTBFPasser au contenu

Le 8/9

Thierry Luthers a "retrouvé l’arrière-grand-père de Jérôme de Warzée" dans le 6e tome de "Derniers domiciles connus"

Thierry Luthers pour le 6e tome de "Derniers domiciles connus"

Le 8/9

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

10 nov. 2021 à 10:273 min
Par François Saint-Amand

Thierry Luthers était l’invité du 8/9 pour présenter son sixième et dernier tome de Derniers domiciles connus. Il a évoqué quelques résultats étonnants de ses recherches sur les tombes de Belges à l’étranger.

Historien de formation, Thierry Luthers est passionné par les tombes et particulièrement celles des personnes célèbres qui ont marqué l’Histoire.

En véritable orfèvre, il recense toutes les sépultures des personnalités belges, du sport à la politique en passant par les arts et le monde de l’industrie. Après Bruxelles et les provinces wallonnes, place à la Flandre… et au reste du monde.

Des personnalités belges sont enterrées à l’étranger, un peu partout dans le monde mais aussi, et surtout, en France. D’Annie Cordy à Jean-Michel Folon en passant par Jacques Brel, César Franck, Haroun Tazieff ou Zénobe Gramme.

Vous y découvrirez des destins hors du commun, des princesses, des comédiens, des scientifiques, des religieux, des sportifs, des artistes qui, tous à leur manière, ont façonné l’histoire de la Belgique tout en exportant parfois leur talent et leur savoir-faire en dehors de nos frontières.

Outre ce dernier tome sort le coffret avec la collection complète des Derniers domiciles connus.

Explorer les cimetières du monde entier

Thierry Luthers referme définitivement la page des Derniers domiciles connus avec ce tome portant sur la Flandre, mais aussi sur les autres pays du monde où reposent des Belges plus ou moins célèbres. Certains sont enterrés loin de leur patrie, dans leur pays d’adoption. Par exemple, les tombes de Zénobe Gramme et d’Adolphe Sax, naturalisés français, sont localisées en France.

Son travail de recherche l’a donc aussi mené à l’étranger mais le journaliste et historien ne s’est pas aventuré partout non plus. "Cela a été un travail de bénédictin, avec beaucoup de recherches. Facebook est parfois mon ami. J’ai même retrouvé l’arrière-grand-père de Jérôme de Warzée, un ambassadeur enterré à Pékin (NDLR : le Baron Léon le Maire de Warzée d'Hermalle). J’ai retrouvé le faire-part, mais je ne suis pas allé voir à Pékin si la tombe existait toujours" dévoile-t-il.

Lorsqu’il se rendait sur place, sa méthode de prospection se délimitait comme suit : il listait à l’avance des personnalités belges renseignées par les cimetières, et lors de ses visites, il recherchait des liens avec la Belgique sur des tombes qui l’intriguaient.

Loading...

Une petite balade romantique au cimetière

Avec six livres écrits au total sur le sujet, Thierry Luthers a pu visiter un nombre incalculable de cimetières en Belgique et à l’étranger.

Le journaliste sportif de 62 ans a donc été marqué par certaines sépultures. Il retient notamment la tombe du poète symboliste Georges Rodenbach qui présente "un personnage qui sort de la tombe, l’une des tombes les plus connues du Père-Lachaise".

Il a également été séduit par l’ambiance paisible du Cimetière du Dieweg, où est enterré Hergé, un lieu qu’il conseille même pour une balade. "C’est un cimetière un peu à l’abandon. À l’arrière il y a une sorte de faune et de flore spécifiques qui se sont développées. Il y a des tombes qui sont totalement recouvertes de joncs, de lierres. C’est un bel endroit, c’est même assez romantique" confie-t-il.

La diaspora de la famille royale

Thierry Luthers est, comme tout bon historien, un véritable puits de connaissances. Son domaine d’expertise lui a ainsi permis de mettre en lumière ce qu’il nomme la "diaspora (funéraire) de la famille royale". Tous les membres de la famille des monarques belges ne sont en effet pas enterrés dans la crypte royale à Laeken.

Il prend en exemple les trois filles du roi Léopold II, qui ont eu "des destins extrêmement incroyables". Clémentine a épousé Victor-Napoléon Bonaparte, descendant de l’empereur français, Stéphanie a épousé l’archiduc Rodolphe d’Autriche, le fils de François-Joseph et de l’impératrice Sissi, qui s’est suicidé à Mayerling. Leurs corps reposent respectivement en Corse et en Hongrie.

Leur belle-mère, Blanche Delacroix, dite baronne de Vaughan, maîtresse de Léopold II, qu’elle a épousé sur son lit de mort et dont les mœurs plutôt légères avaient fait scandale, est enterrée au Père-Lachaise. "Elle a même eu un fils, Lucien Durieux, enterré à Cambo-les-Bains dans les Pyrénées-Atlantiques, qui était hôtelier. Il a été bombardé, et cela ne s’invente pas, duc de Tervuren. Il n’a jamais reçu d’argent de la famille royale et pourtant c’est un fils bâtard de Léopold II".

Loading...

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.