RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Théâtre Jean Vilar : début de la rénovation

Le futur bâtiment du théâtre Jean Vilar.

Les 3 coups vont retentir à l’Atelier Théâtre Jean Vilar de Louvain-la-Neuve. 3 coups… de bulldozer ! Quinze ans qu’on en parle, mais cette fois c’est parti : la rénovation du théâtre débute lundi 21 février 2022.

Le Vilar, c’est une institution locale ; c’est aussi un centre scénique régional qui n’avait pas encore eu droit à son lifting. De la fosse à la rampe, du bar aux coulisses, tout sera reconstruit. Le chantier va durer 18 mois. L’inauguration est prévue en janvier 2024.
 

De fond en comble

La salle est entièrement vide. Ces dernières semaines, les équipes techniques du théâtre Jean Vilar ont démonté l’équipement et les gradins. D’ici juillet 2022, le bâtiment actuel sera presque entièrement détruit. Le futur édifice n’aura pas grand-chose à voir avec ce que les spectateurs connaissent.

Emmanuel Dekoninck, directeur de l’ATJV : le théâtre sera vraiment tourné vers la ville, avec des grandes baies vitrées. L’espace d’accueil sera très spacieux et débouchera dans un espace bar tout aussi vaste, ce qui nous manque actuellement. De là, on entrera dans une salle de 396 places dont la pente permet d’avoir une belle visibilité partout ainsi qu’une proximité avec le plateau. Ce dernier, de 16 mètres sur 10 va permettre d’accueillir tout ce qui se fait actuellement en matière de spectacle vivant.

 

Et les voisins ?

Le Jean Vilar trône au cœur de la cité étudiante. Les 18 prochains mois ne seront pas de tout repos pour les riverains, parmi lesquels de nombreux étudiants. Un numéro spécial sera très prochainement affiché sur les grilles du chantier dans le but d’informer celles et ceux qui pourraient souffrir des nuisances sonores. Il s’agit du 010/470.700. En collaboration avec l’UC Louvain, il est convenu que les travaux soient interrompus pendant les blocus.

"Hélas ! Mon pauvre argent ! Mon pauvre argent !"

Budget de ce lifting total : 9,8 millions d’euros. Trois millions sont subventionnés par la Fédération Wallonie Bruxelles, et autant par la province du Brabant wallon. La commune d’Ottignies-Louvain-la-Neuve met la main à la poche à hauteur de 500.000 euros, et le Vilar se charge du reste : soit 3 millions. Cet apport pose problème à cette heure.

Le théâtre emprunte 2 millions et va faire appel au mécénat privé par le biais du parrainage des nouveaux fauteuils (396 unités). Cela ne suffira pas à atteindre la somme requise. Emmanuel Dekoninck : nous n’avons pas encore bouclé le budget. Le parrainage des fauteuils, à 550 euros pièce, reste insuffisant. Je pense que la solution va devoir venir à un moment ou à un autre des pouvoirs publics, on n’y échappera pas.

En attendant 2024

Les spectacles de l’ATJV se donneront cette année au Studio 12 (la salle de répétition du théâtre), mais aussi à l’Aula Magna et à la Ferme du Biéreau, acteurs avec qui les collaborations sont fréquentes et pérennes. Si tout se passe bien, les amateurs de théâtre étrenneront la salle flambant neuve en janvier 2024.

plus d'infos sur le site officiel de l'ATJV

Sur le même sujet

Ils ressuscitent des éléments de votre passé à Forest

Bruxelles Matin

Articles recommandés pour vous