Prix de l'énergie

Test Achats exige une méthode de calcul uniforme pour les contrats d'énergie variables

© Getty Images

30 sept. 2022 à 09:50Temps de lecture2 min
Par Belga, édité par Estelle De Houck

Face à la "cacophonie" des contrats d'énergie variable actuelle, Test Achats exige une méthode de calcul uniforme et une simplification des tarifs, exhorte vendredi l'organisation de consommateurs. Elle en appelle au régulateur fédéral du secteur, la Creg, et à la ministre de l'Énergie. Une demande "plus importante que jamais" maintenant que les fournisseurs ne proposent plus de contrats fixes, estime-t-elle.

Si, ces dernières années, comparer et changer de fournisseur était chose simple et permettait de faire de belles économies, cela est devenu quasiment impossible à l'heure actuelle, déplore Test Achats. D'une part, parce qu'il existe une multitude de paramètres et de moments d'indexation différents, et d'autre part, parce que les méthodes de calcul pour projeter l'évolution des prix des contrats fixes ne sont pas uniformisées. 

Non seulement les régulateurs de l'énergie ne sont pas sur la même longueur d'onde, mais certains fournisseurs ont adopté leur propre méthodologie

"Non seulement les régulateurs de l'énergie ne sont pas sur la même longueur d'onde, mais certains fournisseurs, comme TotalEnergies ou Bolt ont adopté leur propre méthodologie", fustige l'organisation de consommateurs. Elle dénonce "l'ambiguïté qui l'emporte sur toute logique et transparence".

"Vu qu'il n'existe aucune méthode uniforme de projection des prix pour les contrats variables, les consommateurs peuvent être confrontés à des prix allant du simple au triple pour un même contrat en fonction du comparateur choisi", illustre Julie Frère, porte-parole de Test Achats.

Jusqu'en 2018, un filet de sécurité prévoyait que les contrats variables ne pouvaient être indexés que maximum quatre fois par an, au début de chaque trimestre. Le mécanisme a ensuite été abandonné. Depuis lors, les contrats à indexation mensuelle et trimestrielle coexistent.

Mesures préconisées par Test Achats

Pour garder une vue d'ensemble, Test Achats préconise de simplifier le nombre de paramètres utilisés et d'harmoniser les fréquences d'indexation sous le contrôle de la Commission fédérale de régulation de l'électricité et du gaz (Creg). La réintroduction du filet de sécurité et l'obligation d'indexer tous les mois faciliteraient la comparaison des tarifs variables, propose l'organisation de consommateurs.

Les fournisseurs devraient également indiquer plus clairement si leurs tarifs variables sont liés aux marchés à court terme ou à long terme ainsi que les conséquences pour les consommateurs.

Test Achats a déjà interpellé la Creg, qui se dit consciente du problème et tente de trouver une méthode de calcul uniforme entre tous les régulateurs. L'organisation a également demandé une réunion urgente avec la ministre de l'Énergie Tinne Van der Straeten.

Sur le même thème : Extrait JT (30/09/2022)

Sur le même sujet

"Mon fournisseur a changé les conditions de mon contrat d’énergie à durée indéterminée": en a-t-il le droit ?

Prix de l'énergie

Des employés d'Engie auraient créé frauduleusement des contrats fixes: menaces de licenciement et arrêts de travail

Belgique

Articles recommandés pour vous