RTBFPasser au contenu
Rechercher

Territoires palestiniens : encore 4 logements financés par la Belgique détruits par Israël

Un manifestant palestinien brandit le drapeau national lors d'une manifestation dans le village de Kfar Qaddum en Cisjordanie occupée par Israël contre les plans de l'État juif d'annexer une partie du territoire, le 6 juin 2020 (image d'illustration)
06 nov. 2020 à 13:25 - mise à jour 06 nov. 2020 à 13:25Temps de lecture2 min
Par Belga

La Belgique a une nouvelle fois condamné vendredi et lui a réclamé des compensations pour des destructions d'infrastructures qu'elle finance dans les territoires palestiniens occupés, en l'occurrence quatre logements à al-Rakeez (sud d'Hébron), ont indiqué les Affaires étrangères.

"Cette infrastructure essentielle a été construite avec des fonds belges, dans le cadre de l'aide humanitaire mise en œuvre par le West Bank Protection Consortium", souligne le département dans un communiqué.

De tels projets d'infrastructure répondent à des besoins humanitaires urgents et sont toujours mis en œuvre conformément au droit international humanitaire, ajoute la Belgique.

Le pays, en tant que membre du Conseil de sécurité de l'ONU, a exprimé à plusieurs reprises ses préoccupations face à l'augmentation "alarmante" du nombre de démolitions et de saisies de structures et de projets humanitaires dans la zone C en Cisjordanie.

"Nous rappelons une fois de plus que la démolition des infrastructures et des logements en Cisjordanie occupée est contraire au droit humanitaire international, en particulier à la quatrième Convention de Genève, aux obligations d'Israël en tant que puissance occupante et aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies."


A lire aussiConflit israélo-palestinien : l'UE dénonce les démolitions d'écoles palestiniennes par Israël

 

La Belgique se dit aussi consternée par la destruction le 3 novembre dernier de plus de 80 structures dans le village de Khirbet Hamsa al-Foqa, dans la vallée du Jourdain. Depuis 2017, à son initiative, un groupe de pays touchés par des actions similaires est systématiquement intervenu auprès des autorités israéliennes pour leur demander d'arrêter les démolitions et de réparer les projets affectés ou de compenser les dommages subis.

La démolition d'écoles préoccupe particulièrement la Belgique. "Comme tous les enfants du monde, les enfants palestiniens ont droit à l'éducation. Un droit garanti par la Déclaration universelle des droits de l'homme, le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels et la Convention relative aux droits de l'enfant. La Belgique appelle donc les autorités israéliennes à ne pas exécuter les ordres de démolition des écoles de Ras al-Tin, Jinba et Khirbet al-Fakheit, ainsi qu'à protéger les 52 écoles de Cisjordanie qui risquent d'être démolies."

 

Colonisation en Cisjordanie: archives JT du 07/02/2017

Feu vert pour la colonisation en Cisjordanie

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous