RTBFPasser au contenu

Open d'Australie

Tennis – Australian Open : Voracova se sent "un peu comme en prison" dans le même centre de rétention que Djokovic

Renata Voracova en 2014.
07 janv. 2022 à 15:03 - mise à jour 07 janv. 2022 à 20:261 min
Par Belga

La joueuse tchèque Renata Voracova, dont le visa australien a été annulé et qui se trouve dans le même centre de rétention que le Serbe Novak Djokovic à Melbourne, a déclaré se sentir "un peu comme en prison", dans un entretien accordé vendredi aux quotidiens tchèques DNES et Sport.

"Je suis dans une pièce et je ne peux aller nulle part", a déclaré la spécialiste du double âgée de 38 ans. "Je ne peux entrouvrir ma fenêtre que de quelques centimètresIl y a des gardes partout, y compris sous ma fenêtre, ce qui est assez bizarre. Peut-être pensaient-ils que j’allais sauter et m’enfuir", a-t-elle ajouté, qualifiant son hôtel de "sorte de dortoir amélioré".

"Ils m’apportent de la nourriture et il y a un gardien dans le couloir. Tout est rationné. Je me sens un peu comme en prison", a-t-elle encore lâché.

Le ministère tchèque des Affaires étrangères a déclaré à l’AFP qu’il protestait contre cette rétention mais que la joueuse avait accepté de quitter le pays et de ne pas participer à l’Open d’Australie qui débute le lundi 17 janvier, "car ses possibilités d’entraînement sont limitées".

"J’attends un permis (de partir), samedi peut-être", a-t-elle indiqué.

Voracova avait bénéficié d’une exemption car elle s’est récemment remise du Covid, selon Sport, avant de voir son visa annulé jeudi.

Djokovic, qui s’était opposé à la vaccination obligatoire, est arrivé en Australie cette semaine grâce à une exemption médicale aux restrictions très strictes imposées par le pays à cause de la pandémie.

Mais son visa a été annulé et il est sous la menace d’une expulsion et dans l’attente d’une décision de justice sur la poursuite de son séjour, attendue lundi.

Le Serbe, N.1 mondial, est en quête d’un 21e titre du Grand Chelem, un record, à l’Open d’Australie.

Sur le même sujet

08 janv. 2022 à 13:25
1 min
08 janv. 2022 à 07:24
3 min

Articles recommandés pour vous