RTBFPasser au contenu
Rechercher

Ten de Pearl Jam a 30 ans

27 août 2021 à 02:55Temps de lecture6 min
Par Laurent Rieppi

Grand album de l’histoire du grunge, Ten de Pearl Jam fête son 30e anniversaire aujourd’hui, l’occasion pour nous de revenir sur la réalisation de cet album majeur d'Eddie Vedder et de sa bande...

Ten est le nom du premier album de Pearl Jam sorti le 27 août 1991, soit un peu moins d’un mois avant la sortie de l’album Nevermind de Nirvana. Pourquoi cette analogie ? Et bien tout simplement parce que Pearl Jam et Nirvana (aux côtés de Soundgarden) sont les formations les plus importantes du mouvement grunge d’un point de vue mainstream, mouvement qui va véritablement exploser dans le début des années 90.

Si Pearl Jam aura un côté moins commercial, moins direct que Nirvana, Pearl Jam reste un groupe important des années 90, parce qu’il va, encore plus que Nirvana, faire référence, rendre hommage, aux groupes de rock "classique" et permettre à ceux-ci et à leur son de faire un retour fulgurant dans le courant des années 90… Retour au son de guitare, basse, batterie pur et dur et ce, après des années 80 plutôt branchées synthétisers et boite à rythme.

L’origine de Pearl Jam

Pearl Jam puise son origine dans l’une des toutes premières formations de grunge : le groupe américain Green River.

Green River est un groupe de rock formé en 1983 à Seattle, capitale du grunge.

Même si Green River n’obtiendra pas un grand succès commercial à l’époque (le groupe existera seulement l’espace de 4 ans entre 1983 et 1987), il est l’un des groupes fondateurs du mouvement grunge et est aujourd’hui considéré comme un groupe majeur par les amateurs du genre.

Loading...

Scission… 

A la séparation de Green River, les membres de la formation vont se scinder essentiellement en deux groupes. Le guitariste Stone Gossard et le bassiste Jeff Arnent forment Lords of Wasteland avant de se renommer et de devenir Mother Love Bone, formation embryonnaire de Pearl Jam.

De l’autre côté, et pour être complet, le chanteur/guitariste Mark Arm et le guitariste Steve Turner s’en iront eux, former un autre groupe : Mudhoney. Mudhoney qui sera une autre figure emblématique du grunge et qui exercera, notamment, une très grande influence sur la musique de Nirvana et de Kurt Cobain.

Mother Love Bone, groupe dans lequel on retrouve donc les deux futures Pearl Jam, ne connaîtra pas une très longue carrière. Une tragédie frappera la formation très tôt, leur chanteur Andrew Wood meurt des suites d’une overdose d’héroïne le 19 mars 1990, le groupe ne s’en remettra pas et se dissout alors rapidement.

Temple of The Dog

Gossard, Arnent et leur nouveau guitariste Mike McCready enregistrent ensuite, un peu plus tard, un album sous le nom de Temple of The Dog et ce avec la collaboration du chanteur de Soundgarden : Chris Cornell (qui, pour rappel, fondera bien plus tard Audioslave avec les anciens musiciens de Rage Against The Machine).

Temple of The Dog est un supergroupe qui n’est pas fait pour durer, c’est avant tout une association pour le fun. Gossard, Ament et McCready se retrouvent à nouveau à la recherche de musiciens. Avec l’aide du batteur Matt Cameron, le batteur de Soundgarden, ils commencent à enregistrer une démo, déjà à ce moment-là quelques futurs titres de Pearl Jam sont en train de se dessiner peu à peu.

Loading...

Matt Cameron, occupé par Soundgarden, ne peut rester. Il leur faut encore trouver un batteur… (on notera d’ailleurs que Matt Cameron rejoindra officiellement Pearl Jam, mais ce, bien plus tard, en 1998).

Les 3 musiciens, Gossard, Ament et McCready sont donc maintenant à la recherche d’un chanteur et d’un batteur. Ils approchent tout d’abord Jack Irons, l’ex-batteur des Red Hot Chili Peppers (celui qui jouait dans les Red Hot avant l’arrivée de Chad Smith).

Irons décline l’invitation mais donne un fameux coup de pouce au groupe… Ce coup de pouce c’est de leur proposer une démo qu’ils viennent d’enregistrer en compagnie de l’un de ses amis basketteur/surfeur et chanteur : un certain Eddie Vedder…

La légende raconte que Vedder aurait écouté cette démo jusqu’avant de partir surfer sur la plage de SanDiego. Et alors qu’il était en train de surfer sur une vague, la musique qu’il avait entendue lui est revenue en tête et il aurait alors composé de cette façon les paroles de 3 titres que l’on retrouvera sur Ten à savoir : "Alive", "Once" et "Foosteps", une trilogie musicale connue par les fans sous le nom de "The Mamasan Trilogy"….

Eddie Vedder au sein de Pearl Jam au Melkweg d’Amsterdam en 1992
Eddie Vedder au sein de Pearl Jam au Melkweg d’Amsterdam en 1992 Paul Bergen/Redferns/Getty
Loading...

Donc, après avoir imaginé les paroles de ces 3 titres, Vedder va enregistrer une démo de sa piste vocale et l’envoyer aux futurs musiciens de Pearl Jam.

Gossart, Ament et McCready écoutent la démo et l’adorent, ils ont enfin trouvé leur chanteur…

Rapidement rejoint par le batteur Dave Krusen, le groupe donne son premier concert à Off Ramp, un club de Seattle qui n’existe plus de nos jours. Nous sommes en 1990 et le groupe porte alors le nom de " Mookie Blaylock " (qui est en fait le nom d’un basketteur américain dont le groupe est fan).

Ils vont tourner quelque temps sous ce nom " Mookie Blaylock ", mais après avoir dégoté un contrat chez Epic Records, les musiciens seront forcés, par la maison de disques, à trouver un autre nom.

En effet Epic voit mal sortir un disque sous le nom d’un basketteur alors encore très actif à la NBA, cela ne pourrait engendrer que des problèmes de droit, d’images etc.…

C’est alors qu’ils vont avoir l’idée de ce nom génial, puissant : Pearl Jam. Contrairement à ce qu’Eddie Vedder s’amusera à raconter à l’époque, ce nom ne fait pas référence à sa grand-mère, ni à quelques mixtures qu’elle aurait préparées ou encore à une histoire d’hallucinogènes…

L’origine d’un nom puissant, efficace…

Le nom de Pearl Jam est en fait issu d’un brainstorming qu’a fait le groupe alors qu’il mangeait tranquillement dans un restaurant de Seattle. Jeff Ament a d’abord proposé le mot " Pearl ". Eddie Vedder, le chanteur y a vu directement un élément très intéressant.

Eddie Vedder :

La perle prend les excréments et les déchets et en fait quelque chose de beau, de brillant. C’est un peu comme nous dans les débuts du groupe. On puisait dans les émotions et les difficultés avec lesquelles nous avions dû vivre et les transformions en chansons 

L’autre terme évoqué dans ce nom Pearl Jam est " Jam ", ces fameuses improvisations musicales dont se régalent quelques sérieuses formations de rock (on parle même aujourd’hui de "jam band").

Alors, cette idée d’ajouter le terme Jam viendra au groupe après avoir assisté à une prestation de Neil Young au Nassau Coliseum de Long Island (NY).

Le bassiste Jeff Ament expliquera

Il a joué quelque chose comme neuf morceaux en l’espace de 3 heures ce soir-là. Chaque titre était un jam de 15 à 20 minutes 

Après avoir choisi ce nouveau nom, plus approprié que le précédent et qui plaira beaucoup plus à Epic Records, Pearl Jam voudra quand même faire un clin d’œil à leur basketteur préféré qui leur avait inspiré leur nom précédent. Ainsi, les musiciens baptiseront leur premier album Ten, hommage au numéro que portait Mookie Blaylock lors de ses matchs à la NBA.

Ten, l’album donc, est enregistré très rapidement en l’espace de quelques semaines à peine (sur une période allant de mars à avril 1991) au London Bridge Studios de Seattle.

Le London Bridge est l’un des studios importants du mouvement grunge puisque Soundgarden et Alice In Chains y enregistreront également leurs meilleurs albums (c’est notamment là-bas qu’Alice In Chains enregistre le superbe " Dirt ", quelques mois plus tard).

A la production de Ten, on retrouve Rick Parashar, qui avait déjà produit le précédent projet des musiciens de Pearl Jam : Temple of the Dog et qui travaillera également plus tard avec Alice In Chains, Dinosaur Jr ou encore bien plus tard avec Nickelback ou encore Bon Jovi.

Loading...

Un succès colossal

Tenconnaît un énorme succès à sa sortie. L’album ira jusqu’à se hisser à la seconde place du Billboard 200 (charts américains) et reste présent dans le classement pendant plus de deux ans.

L’album, sur la durée, est également un carton total. On estime aujourd’hui que l’album s’est vendu à plus de 13 millions de copies et ce rien que pour le territoire américain.

Suite à cette sortie, Pearl Jam ne cesse de tourner, et se fait une sérieuse réputation dans la section "Jam-Band". Des dizaines, voire des centaines, de sites web se consacrent d’ailleurs à reproduire fidèlement les différents setlist de leurs très nombreux concerts (le groupe n’hésitant d’ailleurs pas à reprendre, à leur sauce, de très nombreux standards du Classic Rock assez fréquemment).

Rapidement, dans le début de 90’s, Pearl Jam s’installe comme un must absolu de la scène rock américaine et devient, d’une certaine façon, le "rival" de Nirvana.

Kurt Cobain réagi, au début, très mal à l’ascension fulgurante de Pearl Jam, condamnant le groupe pour son aspect musical qu’il juge alors trop commercial. Cependant, cette guerre n’est pas de très longue durée et les deux musiciens enterrent la hache de guerre pour devenir de très bons amis.

On notera également, et ce pour être très complet, que si c’est bien Dave Krusen, que l’on retrouve à la batterie sur l’album, ce dernier ne tardera pas à quitter le groupe à la sortie de Ten pour être remplacé par Matt Chamberlain qui accompagnera pendant tout un temps le groupe sur scène et qui plus tard deviendra l’un des fidèles musiciens du groupe de Tori Amos…

Loading...
Pearl Jam en 1992 à Amsterdam
Pearl Jam en 1992 à Amsterdam Paul Bergen/Redferns/Getty
Loading...

Sur le même sujet

Eddie Vedder reprend les Who, REM, et les Pretenders

Eddie Vedder propose sa version de "Drive" de R.E.M.

Articles recommandés pour vous