RTBFPasser au contenu

Football

Temps de jeu accordé aux jeunes : la Ligue 1 meilleure du 'Big 5', la Pro League se défend bien

De haut en bas et de gauche à droite: Phil Foden, Ansu Fait, Erling Haaland, Jérémy Doku, Nicolo Zaniolo et Eduardo Camavinga

L’observatoire du football CIES s’est penché cette semaine sur le degré de confiance accordé aux jeunes joueurs dans les championnats de football du monde entier. Le CIES a pour cela calculé le temps de jeu accumulé lors des cinq dernières années par les joueurs de 21 ans et moins au sein des 80 premières divisions mondiales.

Quand on se concentre sur les championnats du 'Big 5' (Allemagne, Angleterre, Espagne, France et Italie), on constate que c’est en Ligue 1 que les jeunes talents reçoivent le plus d’opportunités pour s’illustrer.

Avec 15,4% de temps de jeu réservé aux 21 ans et moins lors des 5 dernières années, le championnat Français devance la Bundesliga allemande (13,1%), la Serie A italienne (9,3%), la Liga espagnole (9%) et la Premier League anglaise (7,1%).

Le nombre de matches disputés par les joueurs de cette tranche d’âge n’est pourtant pas plus élevé en France. Avec un total de 1826 matches accumulés par ces jeunes, la Ligue 1 reste derrière l’Italie (1900), Espagne (1907) ou l’Angleterre (1908).

Des chiffres qui suggèrent une utilisation des jeunes bien différente entre ces quatre Ligues. Notons que l’Allemagne garde un pourcentage de temps de jeu relativement élevé (13,1%) malgré un nombre total de matches (1530) bien inférieur à celui des autres ligues.

Et la Belgique dans tout ça ? La Pro League est plutôt un bon élève avec 1569 matches joués par ses jeunes loups pour un pourcentage de 16,1% de minutes jouées. Un taux qui lui vaut la 25e place parmi les pays européens.

LE CLASSEMENT COMPLET

Sans surprise ce sont des divisions moins huppées qui trônent en tête de ce ranking particulier. Avec 31,1% de temps de jeu accordé aux jeunes dans son championnat, l’Estonie occupe la première place devant la Lettonie (27,2%) et la Slovénie (26,4%).

Pour trouver un premier championnat de haut niveau, il faut descendre à la 8e place avec les Pays-Bas (23,9%), fidèles à leurs traditions.

Les mauvais élèves sont la Chine (3,9%) et la Turquie (4,1%).

 

Sur le même sujet

31 janv. 2022 à 09:44
1 min

Articles recommandés pour vous