RTBFPasser au contenu
Rechercher

Tipik - Pop Culture

Tempête de neige et soutien à l’Ukraine : Que s’est-il passé au défilé Balenciaga ?

10 mars 2022 à 14:47Temps de lecture2 min
Par Romain Kuntz

Dimanche, Balenciaga présentait sa collection Automne-Hiver 2022/23 au Parc des Exposition à Paris.

Looks hybrides, upcycling, innovation mais surtout beaucoup de neige artificielle et de références à l’Ukraine étaient au programme.

C’est un événement qui fait partie des immanquables de la Fashion week : Le défilé Balenciaga. Cette fois il commençait par la lecture d’un poème Ukrainien par Demna, le directeur créatif. Il faut dire qu’entre le réchauffement climatique qui s’emballe et la situation dramatique en Ukraine, les temps sont troublés et la mode peut parfois sembler superflue, secondaire.

" La Fashion Week ressemble à une sorte d’absurdité. J’ai pensé pendant un moment à annuler le défilé sur lequel moi et mon équipe avons travaillé si dur et que nous attendions tous avec impatience. Mais j’ai ensuite réalisé que cela signifierait céder, s’abandonner au mal qui m’a déjà tant fait souffrir pendant près de 30 ans. J’ai décidé que je ne pouvais plus sacrifier des parties de moi à cette guerre d’ego insensée et sans cœur. "

Le mal qui fait souffrir Demna, c’est bel et bien des souvenirs, des traumatismes que la guerre en Ukraine réveille. Deux ans après la chute du mur de Berlin, une guerre civile éclate en Géorgie, son pays d’origine. Assez naturellement, le défilé de Balenciaga a donc pris une nouvelle tournure : Deux silhouettes aux couleurs de l’Ukraine sont venues clôturer l’événement.

Balenciaga, fall 2022. via Balenciaga

"Travailler sur cette collection cette semaine a été si incroyablement difficile pour moi. Parce que dans une période comme celle-ci, la mode perd sa pertinence et son droit réel d’exister. […] Ce spectacle n’a pas besoin d’explication. C’est une consécration à l’intrépidité, à la résistance et à la victoire de l’amour et de la paix."

Demna Gvasalia

Loading...

Au total, près de 70 silhouettes ont affronté un catwalk bien particulier : Une enceinte vitrée où une tempête de neige s’est déchaînée sur les modèles, bien courageux, qui arboraient les nouvelles tenues de la marque. Une référence au dérèglement climatique, dont le GIEC alertait récemment des inquiétantes retombées.

Le défilé Balenciaga nous prouve encore une fois que la mode peut-être bien plus qu’un art luxueux et inaccessible, elle peut être une scène parfois politisée, parfois militante, souvent engagée et toujours pleine d’intentions.

Sur le même sujet

Balenciaga a divulgué son nouveau sac poubelle à un prix dérisoire

Tipik - Pop Culture

Le violoncelliste Yo-Yo Ma a joué l’hymne ukrainien devant l’ambassade Russe à Washington

Journal du classique

Articles recommandés pour vous