Icône représentant un article audio.

Chronique Économique

Télétravail : qui veut encore aller au bureau le vendredi ?

Chronique Economique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La Chronique Economique, en semaine à 8h30 et 17h30 sur Classic 21

Au pays de l’Oncle Sam, il devient difficile de partager un croissant ou de boire une tasse de café avec un collègue de bureau le vendredi.

Il ne vous a pas échappé que nous sommes vendredi, dernier jour de bureau de la semaine. Mais est-ce qu’il y a encore quelqu’un chez vous au bureau ? J’imagine que oui, mais si je pose la question, c’est parce que la réponse est de plus en plus négative aux Etats-Unis. Selon une enquête du Washington Post, au pays de l’Oncle Sam, il devient difficile de partager un croissant ou de boire une tasse de café avec un collègue de bureau le vendredi. Selon ce quotidien influent, seulement 30% des cadres interrogés viennent encore travailler au bureau le vendredi.

A priori, travailler de chez soi le vendredi peut se comprendre si on habite loin ou si on a des obligations familiales par exemple. Mais ce que constate l’enquête du Washington Post, c’est que l’absence de certains employés ou cadres déteint sur les autres employés…

Sur le même sujet

Coronavirus : le nombre de télétravailleurs a plus que doublé dans l'UE pendant la crise du coronavirus

Economie

La part de télétravailleurs a presque doublé depuis 2018, selon le SPF Mobilité

Belgique

Articles recommandés pour vous