Te Deum: "Sans royauté, je ne vois pas la Belgique continuer"

Au matin de ce jeudi 21 juillet la foule était réunie, brandissant des drapeaux et acclamant la venue du roi, devant la Cathédrale Saint-Michel-et-Gudule à Bruxelles.

© © Tous droits réservés

21 juil. 2016 à 16:02 - mise à jour 21 juil. 2016 à 16:02Temps de lecture1 min
Par L.D. et F.F.

Ce jeudi matin à la cathédrale Saint-Michel-et-Gudule, la foule est attroupée autour des barrières pour accueillir le Roi. Les voitures défilent les unes après les autres pour déposer leurs passagers qui grimpent ensuite les marches de la cathédrale afin d'assister au traditionnel Te Deum où des prières seront prononcées par l'archevêque de Malines-Bruxelles Joseph De Kesel.

Environ 500 personnes étaient présentes, des jeunes mais surtout des plus âgés. Les motifs de ces passants sont identiques : ils sont là par amour de la monarchie, pour soutenir le roi dans ces moments difficiles et perpétuer la tradition. Tous s'accordent à dire que le 21 juillet est une date importante qui célèbre la Belgique et la monarchie à travers l'union du pays. 

Ce matin la cavalerie nationale a défilé devant la Cathédrale Saint-Michel-et-Gudule.
Ce matin la cavalerie nationale a défilé devant la Cathédrale Saint-Michel-et-Gudule. © Tous droits réservés

Un homme est quant à lui venu assister au défilé de la cavalerie, dans laquelle monte son fils. C'est la première année qu'il fait le déplacement. "Je n'ai aucune raison bien précise d'être là si ce n'est pour voir mon gamin", confie-t-il.

Mais il est tout de même heureux de voir passer la famille royale, surtout la reine Mathilde qu'il apprécie beaucoup. D'ailleurs, le Roi et la Reine ont été chaleureusement acclamés lors de leur arrivée.

Articles recommandés pour vous