RTBFPasser au contenu

Societe

Tchernobyl: des enfants belges ont été contaminés, selon un médecin

Tchernobyl: des enfants belges ont été contaminés, selon un médecin
19 avr. 2011 à 10:23 - mise à jour 20 avr. 2011 à 04:231 min
Par Belga News

Le 25e anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl rappelle aussi ces jours où la Belgique a été survolée par le nuage radioactif, les vendredi 2 et samedi 3 mai 1986. C'était un beau week-end, heureusement sans pluie. Pour autant la Belgique a-t-elle été totalement épargnée, comme on l'a dit ? Ce n'est pas l'avis de Luc Michel, chirurgien à l'hôpital universitaire de Mont-Godinne. De 1986 à 1999, le professeur Luc Michel opère plus de 1700 thyroïdes d'adultes dont 101 cancers soit 6%. Sur la même période, il opère 30 enfants dont 10 cancers, soit 33%.

Cette augmentation des cancers de la thyroïde, normalement exceptionnels chez les enfants, lui saute aux yeux, au début des années nonante, comme au Belarus d'ailleurs. La cause en est peut-être l'iode 131 radioactif que le nuage dépose dans nos régions. La contamination a certes été faible. Mais le chirurgien se procure un rapport de l'IRM fort peu médiatisé qui relève des traces importantes d'iode radioactif dans ses balises au moment du passage du nuage. Bref, la corrélation lui semble raisonnablement établie, même si les chiffres sont limités.

Le registre du cancer belge est pratiquement à l'époque dans un état calamiteux. Plusieurs autres chirurgiens dans d'autres hôpitaux font des constats partiels semblables mais personne ne fait la synthèse. Cela permet d'évacuer la question qui ne sera jamais sérieusement discutée en Belgique.

Même si on pouvait faire peu de choses ces jours-là, on aurait pu au moins prévenir les parents des jeunes enfants qu'ils ne sortent pas trop. Et puis après, organiser un contrôle médical beaucoup plus strict de la thyroïde lors des examens scolaires. Cela aurait permis de repérer et mieux traiter ces cancers à un stade plus précoce.   

Un des meilleurs scientifiques biélorusses, Mikhail Malko, dans ses projections à 2050, cite de 140 à 240 cancers de la thyroïde imputables à Tchernobyl en Belgique. Pour les 3 pays les plus touchés, la Biélorussie (Belarus), l'Ukraine et la Russie, il en pronostique  66 000. Il y en a déjà plus de 15 000 aujourd'hui.

RTBF

Pour en savoir plus : Marc Molitor "Tchernobyl, déni passé, menace future", aux éditions Racine. 

Le nuage radioactif à Tchernobyl aurait fait des dégâts ailleurs qu'en Russie

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous